Loi Alur : les frais d’agence immobilière vont baisser !

Alur : les frais d’agence immobilière vont baisser !
Notez cet article

Loi Alur : un mode de calcul modifié

Si les frais d’agences étaient jusqu’à maintenant calculés à partir du montant du loyer mensuel, ce ne sera plus le cas dès la mi-septembre. En effet, la loi Alur a prévu que les honoraires perçus par les agences immobilières ne devront plus se déterminer que par rapport à la surface de la mais aussi à sa situation géographique. Pour info, rappelons qu’une zone est dite « tendue » (leur liste est consultable ici) dès lors que la demande locative dépasse l’offre disponible…

Loi Alur : des frais d’agence mieux encadrés

Jusqu’à présent, les agences immobilières facturaient librement leurs honoraires. Entre les visites du logement à assurer, le contrat de bail à rédiger, le dossier de location à constituer et l’état des lieux à effectuer, les locataires versaient le plus souvent l’équivalent d’un mois de loyer aux agences immobilières.
Une fois le décret d’application de la loi Alur publié, le 15 septembre prochain, ces fameux frais de dossier seront plafonnés à :

  • 15 € / m2 (en incluant les frais occasionnés par l’état des lieux, limités à 3 € dans les zones « très tendues » (Paris et une soixantaine de villes situées en proche banlieue),
  • 13 € / m2 (avec les frais d’état des lieux) dans les zones « tendues » (une trentaine de grandes villes de province),
  • 11 € / m2 (en comptant les frais d’état des lieux) dans le reste de la France.

Loi Alur : des économies à la clé !

C’est principalement aux futurs locataires d’appartements parisiens que cette mesure va venir en aide. Les loyers dans la capitale étant devenus exorbitants, devoir payer un mois supplémentaire (au titre « d’honoraires locataire ») avait de quoi décourager bon nombre d’aspirants locataires… Mais avec la loi Alur, un 40 m2 parisien dont le loyer serait de 1 100 € verrait ses honoraires d’agence passer de 964 € environ à 600 € (la superficie du bien multipliée par les frais maximum – état des lieux inclus – au m2).
En zone « tendue « voire « détendue », la cure d’amaigrissement des « honoraires locataire » sera certes moins spectaculaire mais tout aussi déterminante pour le porte-monnaie des (nombreux !) candidats à la location

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account