Assainissement individuel : tout ce qu’il faut savoir

Assainissement individuel : tout ce qu’il faut savoir
5 (100%) 1 vote

Assainissement individuel : micro-station d’épuration

Il s’agit d’un système de fosse extrêmement perfectionné à l’intérieur duquel les eaux usées sont pré-traitées puis traitées (notamment décantées et aérées) avant d’être évacuées. L’avantage, c’est qu’une micro-station d’épuration est relativement simple à installer.

Assainissement individuel : fosse toutes eaux

La décantation des matières en suspension présentes dans les eaux usées et la dilution de la pollution peuvent se faire via une fosse toutes eaux (toutes les eaux usées sont collectées dans le même bac) ou une fosse septique (dans ce cas, eaux ménagères et eaux-vannes ne sont pas mélangées). Pour info, de nos jours, seules les fosses toutes eaux sont autorisées (les fosses septiques sont interdites).

Assainissement individuel : vers des solutions plus écologiques ?

De nombreuses solutions alternatives de usées respectant l’environnement existent : bambou d’assainissement, toilettes sèches (fonctionnant sans eau, les excréments sont recouverts de copeaux de bois), lagunage des eaux usées, filtres plantés, etc.

Assainissement individuel : des contrôles obligatoires

Dans toute habitation dotée d’un système d’assainissement individuel, ce dernier doit obligatoirement être régulièrement contrôlé par le service public d’assainissement non collectif (SPANC) compétent.  Et en cas de revente, le système d’assainissement doit faire l’objet d’un diagnostic.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account