Comment obtenir la certification RGE ?

ISOLATION pour 1 €

Testez votre éligibilité
Tout savoir sur les aides disponibles pour votre isolation
Comment obtenir la certification RGE ?
4.7 (93.33%) 3 votes

Pour obtenir des aides financières sur certains travaux de rénovation énergétique, les particuliers doivent passer par un professionnel ayant obtenu la certification RGE. Ce label est le gage d’un savoir-faire et d’une formation dans certains domaines pointus comme la connaissance des dispositifs fonctionnant avec des énergies renouvelables, l’installation de certains équipements comme les panneaux solaires ou les sondes de géothermie, etc. Si vous êtes artisan ou professionnel de la filière bâtiment voici tout ce qu’il faut savoir sur cette certification et les démarches à suivre pour l’obtenir.

Pourquoi le label RGE est-il recherché par les clients ?

Le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) assure le client de :

  • La qualité des produits et prestations d’installation proposées par l’artisan ;
  • Pouvoir bénéficier d’avantages financiers liés à l’éco-conditionnalité qui impose, pour pouvoir prétendre au Crédit d’Impôt ou à l’Eco-Prêt à taux zéro de passer par un professionnel RGE. Si le client ne choisit pas un artisan ayant cette certification, il perd ses droits à bénéficier des aides financières.

Quels sont les avantages de cette formation du côté des artisans ?

En effectuant une formation complémentaire pour obtenir la certification, l’artisan va bénéficier d’une expertise dans son domaine d’intervention. De nouveaux savoirs vont permettre d’accroitre son savoir-faire.
L’avantage d’avoir cette certification RGE c’est aussi d’avoir accès à un portefeuille de clients plus important et de pouvoir répondre à plus d’appels d’offres.
En outre, que vous soyez entreprise du BTP ou artisan, vous pourrez être répertorié en tant que professionnel RGE et obtenir plus de visibilité comme par exemple, grâce à la mise en relation digitale.

La certification RGE : comment l’obtenir ?

Cette certification qui est valable 4 ans, est, comme vous l’avez compris, un plus pour les artisans et professionnels du bâtiment.
A qui s’adresser ?
Pour obtenir le label RGE, le professionnel du bâtiment doit :

  • choisir le signe de qualité qu’il souhaite obtenir (exemple : Qualibois, Qualibat, Qualiforage, etc.) en fonction de son activité ;
  • suivre une formation agréée par domaine d’activité. La validation des compétences se fera par un référent technique (au minimum) par établissement ;
  • constituer un dossier de candidature auprès de l’organisme délivrant le label de qualité RGE souhaité.

Des organismes indépendants, accrédités par le Comité français d’accréditation (Cofrac) et respectant tout un ensemble de compétences peuvent délivrer la mention RGE.
Ces organismes sont par exemple (liste non-exhaustive) :

  • Qualifelec pour tous les travaux électriques justifiant d’un maximum d’efficacité énergétique ;
  • Qualit’EnR pour les travaux dédiés à l’installation des énergies renouvelables ;
  • QualiPac pour les installations de pompes à chaleur ;
  • QualiBois pour l’installation d’équipements utilisant l’énergie bois ;
  • Certibat pour les travaux de rénovation énergétique d’ordre général dans le bâtiment
  • Cequami pour les travaux liés à la performance thermique.

A noter : chaque organisme fixe ses propres tarifs (frais de dossier, formation). Même si l’un ou l’autre vous semble moins cher financièrement, il vaut toujours mieux choisir celui qui se rapproche au mieux de vos besoins en terme de spécificité de la formation. N’oubliez pas de prendre en compte les dates ainsi que la durée de la formation pour votre propre organisation.
Quels sont les professionnels concernés par le label RGE ?
Ce label est indispensable pour tous les travaux visant à l’amélioration de la performance énergétique. Elle va concerner par exemple les professionnels qui vont devoir installer régulièrement :

  • Des pompes à chaleur (PAC) ;
  • Des chaudières à condensation ou à micro-cogénération gaz ;
  • Des équipements de chauffage biomasses ;
  • Des matériaux d’isolation thermiques des parois opaques ;
  • Des matériaux d’isolation thermique des parois vitrées ;
  • Des volets isolants ;
  • Des panneaux photovoltaïques (capteurs solaires) ;
  • Des pompes à chaleur géothermiques.

Quelles sont les conditions pour obtenir ce label ?

Le professionnel (artisan, entreprise du bâtiment ou entrepreneur individuel) souhaitant obtenir le label RGE devra également répondre à d’autres exigences, notamment :

  • Respect dans son activité des obligations légales et administratives (assurance, garantie décennale…) ;
  • Faire appel, en cas de recours à des sous-traitants, à des entreprises ayant le label RGE ;
  • Désigner un responsable technique et opérationnel dont il devra apporter la preuve de ses compétences.
  • Dans un délai de 2 ans après la demander de qualification, se soumettre à un audit d’un des ses chantiers dûment réalisés.
  • Etc.

Il doit également répondre à des normes françaises de qualités dans ses réalisations, notamment :

  • La norme NF X50-091 ou équivalente ;
  • La norme NF EN ISO 17065 ou équivalente
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account