Quel traitement pour votre charpente en bois ?

Quel traitement pour votre en bois ?
4 (80%) 1 vote

La conception d’une charpente peut être facile, mais la difficulté peut se trouver au niveau de son traitement surtout si elle est en bois.

Pourquoi traiter le bois d’une charpente ?

Le bois est en général attaqué par divers insectes, dont des termites, des vrillettes, des champignons lignivores ou des larves de capricorne. C’est aussi le cas lorsqu’il est employé pour la fabrication d’une charpente. Pourtant, il est facile d’identifier leur présence. La présence de termites se traduit par exemple par l’existence de galeries sur les parois. Lorsqu’elles creusent leurs galeries, les termites laissent des poussières.

En outre, lorsque les bois résineux présentent des galeries protégées par une pellicule, c’est qu’il y a des larves de capricorne dedans. Les larves de vrillettes sont aussi les principales ennemies du bois puisqu’elles peuvent détériorer totalement celui-ci du fait qu’elles peuvent créer de nombreux couloirs de part et d’autre de la structure. Plus le bois est humide, plus les champignons lignivores prolifèrent.

Avant le traitement vérifier l’état de votre charpente

Le traitement du bois contre les menaces demande beaucoup d’attention. À défaut, ce sont les produits utilisés ou les opérations réalisées qui risqueront de le détériorer plus que les insectes.

Pour commencer, il faut taper sur le mur et si le son obtenu est creux, cela veut dire que le bois est plus ou moins vide et qu’il est rongé par des parasites. Il faut aussi vérifier les traces d’éventuels insectes.

Traiter une seule partie de la charpente serait un gaspillage de temps, d’argent, mais si les dégâts ne sont pas importants, il suffit d’enlever la partie touchée.

Appliquer le traitement approprié sur le bois de la charpente

Après avoir identifié les pièces endommagées, il faut les dégager. On peut alors combler le vide par une greffe ou enlever totalement la pièce touchée et la changer entièrement. Ce sont en général les premières étapes avant de déterminer le type de traitement approprié. Après le bûchage, il est aussi possible d’opter pour le traitement par pulvérisation ou par injection selon la taille de la section du bois.

La pulvérisation est par exemple destinée aux sections de bois de moins de 80 cm et il faut appliquer deux couches de peinture. Pour l’injection, il faut créer un trou avec des mèches calibrées pour infiltrer un produit spécial.

Avec 2 500 €, l’entreprise responsable du traitement des termites peut intervenir et garantir ses travaux pendant dix ans. Le problème avec le traitement par injection est que le prix pratiqué par les professionnels est souvent élevé alors que ce sont les seuls compétents dans ce domaine.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2018 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account