Les feux de cheminée interdits à Paris en 2015 ?

Les feux de cheminée interdits à Paris en 2015 ?
Notez cet article

Feux de cheminée : où étaient-ils interdits ?

Jusqu’au 1er janvier dernier, il était seulement interdit aux Parisiens d’utiliser leurs cheminées à titre de principal. En revanche, il était toléré qu’ils fassent une bonne flambée pour peu que la cheminée soit utilisée « comme un agrément ». Idem pour les poêles et les cheminées à foyer fermé qui étaient uniquement autorisés à titre de chauffage d’appoint.

Partout ailleurs, les flambées de toutes sortes étaient parfaitement légales à condition toutefois de faire procéder au ramonage du conduit de ses appareils de chauffage (cheminée, poêle) deux fois par an.

J’y vaisProblème de chauffage ?Voir les disponibilités des artisans près de chez vous

Feux de cheminée : où sont-ils interdits ?

Depuis le 1er janvier dernier, il est théoriquement interdit de faire du feu chez soi si l’on habite à Paris. Cette interdiction vise aussi bien les cheminées à foyer ouvert que fermé mais aussi les poêles et tous les appareils de chauffage utilisant du bois comme combustible.

Mais il est désormais également interdit de faire du feu dans sa cheminée à foyer ouvert si l’on habite dans l’une des 435 communes d’Ile-de-France situées dans l’Essonne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise et dont la liste a été établie par arrêté préfectoral.
L’utilisation d’autres modes de chauffage recourant au bois demeure toutefois possible s’ils sont dits « à foyer fermé » (inserts, poêles, chaudières, etc.) et affichent un rendement supérieur ou égal à 70 % et un taux de CO inférieur ou égal à 0,12 % (à 13 % d’O2) ou sont revêtus du Label Flamme Verte 5 étoiles.

Les Parisiens qui seraient accros aux feux de bois peuvent néanmoins faire une demande de dérogation auprès du préfet de police en apportant la preuve qu’ils sont équipés (ou vont s’équiper) d’un poêle à bois dont les émissions de poussière n’excéderont pas 20 mg par m3.

Feux de cheminée : vers un éventuel retour en grâce ?

Mais comme nous vous le précisions plus haut, si les feux de cheminée sont certes interdits à Paris et dans certaines communes d’Ile-de-France, cette interdiction n’est que théorique. En effet, Ségolène Royal, l’actuelle ministre de l’Écologie estime que cette interdiction était injustifiée.
Réfutant l’argument avancé selon lequel l’interdiction des feux de cheminée permettrait de faire baisser les niveaux de concentration de particules fines de l’air ambiant et contestant les chiffres relevés par la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’éÉergie d’Ile-de-France (DRIEE IF), la ministre a donc demandé au préfet de Paris de passer en mode « rétropédalage » et de lever purement et simplement l’interdiction faite aux Parisiens et aux Franciliens concernés de ne plus faire de feux de cheminée à compter du 1er janvier dernier.

Il faudra tout de même attendre la mi-janvier avant de savoir si l’interdiction litigieuse sera levée ou non. Mais suite à l’avis favorable émis par le Conseil de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques de Paris quant à une éventuelle modification de l’arrêté, il semblerait que les  feux de cheminée aient encore de beaux jours devant eux…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account