Optez pour le bon isolant thermique !

Optez pour le bon isolant thermique !
4 (80%) 1 vote

Il existe 4 types d’isolants thermiques : isolants minéraux, isolants synthétiques, isolants minces ou encore isolants naturels. Pour choisir celui qui vous convient, suivez le guide…

4 grandes familles d’isolant thermique

  1. Les isolants minéraux sont les plus efficaces.
    Ils incorporent beaucoup d’énergie grise. Font partie de catégorie : la laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire, la perlite, la vermiculite ou encore l’argile expansée.
  2. Les isolants synthétiques.
    Le polyuréthane, par exemple, est une très bonne source d’énergie grise. C’est également le cas pour le polystyrène expansé.
  3. Les isolants minces.
    Bien qu’ils ne soient pas aussi efficaces que les deux autres catégories, ils présentent néanmoins l’avantage d’être faciles à installer et sont de surcroît très légers. Leur utilisation ne présente aucun risque pour la santé.
  4. Les isolants naturels. Cette catégorie regroupe entre autres : le liège, la laine de bois, les fibres de lin, la laine de mouton, les plumes de canard, les fibres de coco, la laine de coton, la paille ou encore le torchis.

Comment calculer la performance d’un isolant ?

La performance d’un isolant thermique se mesure par sa résistance thermique notée « R » qui s’obtient par la formule suivante : R = e / λ dont R représente l’épaisseur du matériau tandis que λ représente la conductivité thermique.

Il en découle qu’un matériau présentant une conductivité élevée est un mauvais isolant thermique. Celle-ci mesure en effet la quantité de chaleur, exprimée en W/m.K, que peut recevoir un matériau exposé à la chaleur au cours d’une période donnée. Dès lors qu’elle dépasse 0,06, on ne peut plus parler d’isolant.

Parmi les produits les plus performants, la laine de verre, par exemple, présente un lambda variant entre 0,03 et 0,04. Celui de la laine de roche oscille entre 0,034 et 0,04. Comparé à ces deux produits, le verre cellulaire est moins performant avec une conductivité dans la fourchette de 0,042 et 0,050. Bien sûr, l’épaisseur joue également un rôle très important. Plus celle-ci est importante, plus la valeur de R est élevée.

Les prix des isolants thermiques

Sur le marché, les prix des isolants thermiques sont très disparates, pouvant aller du simple au double. Dans la plupart des cas, le coût d’achat des isolants thermiques ne représente qu’une faible part du coût total des travaux de rénovation. Il convient ainsi d’opter pour les meilleurs produits sachant que le surplus de coût qui en découle demeure marginal par rapport à l’ensemble de l’opération.

Il est aussi important de souligner que certaines opérations sont éligibles au crédit d’impôt ou à de multiples subventions.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2016 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account