Construction maison : les pièges à éviter

: les pièges à éviter
Notez cet article

Vous allez enfin réaliser votre rêve et faire construire votre maison ? Mais avant cela, soyez vigilant sur tous les petits détails qui peuvent transformer un rêve en cauchemar et évitez de vous retrouver comme Dany Boon dans le film « La maison du bonheur ». Nos 7 commandements avant de signer et de commencer les .

1. Avant la construction, le repérage du terrain tu feras

Avant d’acheter un terrain et de faire construire, il faut se rendre sur place et vérifier quelques détails d’importance :
– Y a-t-il des raccordements prévus (eau, électricité, évacuations, etc.) ? Car si tel n’est pas le cas, il faudra en tenir compte dans le budget et cela peut très vite chiffrer;
– Interrogez bien sûr les pouvoirs publics pour savoir si votre terrain n’est pas en zone inondable;
– Quelle est la nature du sol ? Mieux vaut éviter les terrains argileux sujets aux glissements et pouvant provoquer des fissures sur l’habitation.
– Avoir une idée précise de ce qui est à vous (ou le sera bientôt) et de ce qui appartient aux voisins, pour éviter de futures conflits de voisinage. Cela peut se faire, par l’intervention d’un géomètre-expert qui viendra délimiter le terrain et en réaliser le bornage.

Un conseil : connaître la nature du sol peut se faire par un professionnel. Demandez une étude G12 (coût approximatif : environ 1500 euros).
Bon à savoir : si vous optez pour une assurance dommages-ouvrages (DO), cette étude vous sera demandée car elle est obligatoire.

2. Ton budget global tu gèreras

Outre le contrat en lui-même qui couvre la construction de l’habitation, n’oubliez pas les frais annexes qui vont venir se surajouter au coût des travaux et peuvent crever sérieusement votre budget :
– Quel sera le prix des impôts locaux sur ce secteur (coût annuel) ?
– Quel sera le prix de l’assurance habitation ?
– Quels vont être les frais d’aménagement et d’équipement pour l’intérieur de la maison (chauffage, ventilation, plomberie, système d’alarme, etc.) ?

Je pose ma questionDes questions pour vos travaux ? Obtenez votre réponse personnalisée

3. Bien choisir ton contrat tu devras

Parmi tous les types de contrats existants, celui qui offre le plus de garanties est le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) avec fourniture de plan. Il existe un CCMI sans fourniture de plan mais avoir un plan annexé au contrat, dès le départ, évite les problèmes de parcours pendant les travaux et ne laisse pas de place pour le flou.

Les principales garanties du CCMI avec plan sont :
– La transparence sur le prix et les délais qui sont convenus dès le départ,
– La garantie remboursement,
– La garantie décennale,
– La possibilité de fixer au contrat des montants de pénalités de retard,
– Le délai de rétractation (ce dernier n’est pas prévu sur d’autres types de contrat)

Notre conseil : prenez en plus une assurance dommages-ouvrages qui est nécessaire pour ce type de contrat.

Pour les autres types de contrat, mieux vaut savoir qu’ils n’offrent pas autant de garanties. Par exemple, le contrat de maitrise d’œuvre ou le contrat d’architecte sont assujettis à un (ou plusieurs) contrat avenant qui est le contrat d’entreprise.
Il s’agit de plusieurs contrats que le maître d’ouvrage doit passer avec différents corps de métiers et artisans pour l’organisation des travaux, le maître d’œuvre ou l’architecte ne s’occupant pas de la construction mais seulement du projet. Les prix peuvent donc varier selon les contrats d’entreprises et il faut savoir que signer un contrat d’entreprise représente un engagement définitif. En effet, la loi française ne prévoit pas de délai de rétractation de 7 jours sur ce type de contrat. A bon entendeur…
En outre, ce type de contrat nécessite d’annexer un planning d’exécution avec mention des délais souhaités et des éventuelles pénalités de retard, car si vous ne le faites pas, vous risquez de mauvaises surprises.
Enfin, vous n’aurez une idée définitive du coût que lorsque tous les contrats d’entreprise auront été signés. Avec le CCMI avec plan, le coût et les délais sont connus dès le départ.

4. Avant de signer, bien réfléchir tu devras

Comme nous l’avons expliqué, certains contrats ne prévoient pas de délai de rétractation de 7 jours (les contrats d’entreprise par exemple). Il est donc important de prendre le temps d’étudier le contrat et de vous donner du temps avant de signer.
Le délai de rétractation de 7 jours est applicable sur le CCMI. La rétractation doit se faire par courrier recommandé avec avis de réception envoyé au constructeur.

Notre conseil :
lisez tout, y compris les tous petits caractères que l’on oublie souvent ! Faites la chasse aux clauses abusives.

5. Bien connaître les entreprises, tu devras

Si vous faites appel à un architecte qui bénéficie d’une bonne réputation, c’est déjà un bon point. Ne vous arrêtez pas aux brochures publicitaires vantant des ouvrages avec des photos alléchantes mais essayez d’aller voir sur place.
Quant aux entreprises qui vont bichonner votre future maison, elles doivent avoir une bonne situation financière, pas de dépôt de bilan en vue, et être inscrites au registre du commerce et des métiers.
Le maître d’ouvrage est aussi sensé maitriser son métier : il prend en compte les modalités du projet pour le choix des matériaux, l’impact sur l’environnement, la situation géographique, l’emplacement du terrain…

6. Visiter le chantier fréquemment tu iras

Il sera important, une fois que le chantier démarre, d’aller régulièrement voir ce qui s’y passe. Cela permet de voir si les délais sont respectés. Notamment lorsqu’une échéance de paiement arrive, vous devrez vérifier que le travail fourni est conforme au délai requis par rapport à votre planning d’exécution de départ.

7. Modifier le contrat tu pourras

Sous certaines conditions, avec l’accord explicite des deux parties (vous et le constructeur), il peut arriver, qu’en cours de chantier, les éléments soient repensés différemment. Le mieux est que tout soit retranscrit noir sur blanc sur un avenant cosigné et daté.
Lorsque les changements sont importants et si les deux parties sont d’accord, il est possible de faire un nouveau contrat.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account