Construction : optez pour des matériaux dépolluants

: optez pour des matériaux dépolluants
Notez cet article

Matériaux dépolluants : c’est quoi, exactement ?

La qualité de l’air (ou plus exactement la dégradation de celle-ci) étant au cœur de toutes les préoccupations, la guerre aux COV (Composés Organiques Volatils) est déclarée. De nature chimique et présents dans la plupart des produits d’entretien ainsi que des peintures, ces COV seraient responsables, à eux seuls, de bon nombre de maladies respiratoires.

Outre la bonne vieille ventilation, d’autres moyens permettant d’assainir l’air ambiant sont désormais disponibles. Les matériaux dépolluants en font partie. Fonctionnant par photocalyse, le dioxine de titane qui rentre dans leur composition s’oxyde sous l’effet de la lumière. Et les radicaux générés via cette oxydation détruisent alors aussi bien les mauvaises odeurs que les acariens, les pollens et les COV.

Mais attention, ne figurent toujours pas au tableau de chasse des matériaux dépolluants les NOx. En effet, la photocalyse épargne les – pourtant très nocives – particules fines…

Je pose ma questionDes questions pour vos travaux ? Obtenez votre réponse personnalisée

Matériaux dépolluants : sous quelle forme se présentent-ils ?

Plaques de plâtre, peintures, carrelages, toiles à peindre… De nombreux matériaux affichent désormais des vertus dépolluantes.

Plaques de plâtre : la composition spécifiquement étudiée de certains plâtres leur permet d’éliminer jusqu’à 70% des COV présents dans l’air ambiant. Au contact de ces matériaux, le formaldéhyde contenu dans les COV devient inerte. Bonne nouvelle, cette réaction chimique est irréversible. En revanche, un surcoût d’environ 20% par rapport à une plaque de plâtre traditionnelle est à prévoir.

Plaques de gypse : leur surface étant enduite d’une substance active dérivée de la kératine et dans la composition de laquelle rentre aussi bien des minéraux d’origine volcanique que de la laine de mouton, certaines plaques de gypse contribuent à purifier l’air de la maison. Et pour peu que le revêtement mural (papier peint ou peinture) dont on les aura recouvertes soit poreux, les plaques continueront d’agir.

Carrelages : certaines dalles en grès cérame, spécialement traitées, sont capables de dépolluer l’air ambiant et même de s’auto-stériliser. D’autres carrelages ayant bénéficié d’un traitement à base de particules de titane viendront à bout des poussières, des gaz et des fumées qui pourraient souiller l’air de vos maisons.

Peintures et toiles à peindre : certains de ces produits possèdent des vertus « photocatalysantes ». À l’instar des plâtres dépolluants, il existe, en effet, des peintures et des toiles à peindre capables d’emprisonner et de détruire jusqu’à 70% des COV. Notamment en neutralisant les aldéhydes.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account