Maison : se protéger des inondations

Notez cet article

1. Commencez par un diagnostic

Un diagnostic doit être effectué, par un professionnel qui examinera les modes de pénétration de l’eau et les éléments de votre habitation qui doivent être protégés. Qu’il s’agisse de de remise en état après ou d’amélioration de votre maison, les doivent être réalisés en fonction des préconisations établies par ce diagnostic. Ces préconisations visent à améliorer la construction de façon à la rendre moins vulnérable.

Je pose ma questionDes questions pour vos travaux ? Obtenez votre réponse personnalisée

2. Créez une zone de refuge

La sécurité avant tout. Protégez-vous, vous et votre famille car votre maison présente des risques à l’inondation. Établissez un lieu en hauteur, dans lequel vous serez à l’abri et duquel vous pourrez attendre les secours. Ce lieu doit donc être facilement accessible de l’intérieur et de l’extérieur. Pour les combles aménagées, faites installer une fenêtre de toit.

3. Surélevez votre maison

En retardant l’entrée de l’eau, par la construction d’un vide sanitaire ou le rehaussement de la dalle du rez-de-chaussée, vous limitez les risques de dégâts causés à la structure du logement ainsi qu’aux équipements sensibles.
L’eau doit pouvoir s’évaporer :

  • – Ventilez votre vide sanitaire par des ouvertures en partie basse, munies de systèmes d’occultations qui limiteront l’entrée directe de l’eau. Le vide sanitaire doit être visitable pour assurer son nettoyage après inondations.
  • – Préférez un dallage non flottant sur le remblai, en disposant des points d’appui réguliers, ancrés sur le bon sol et non compressible.

4. Faites respirer vos murs extérieurs

Pour pouvoir évacuer l’eau sans conserver l’humidité, vos murs doivent respirer. Il convient de recouvrir les parties enterrées du mur d’un revêtement extérieur d’étanchéité, et d’installer un drain extérieur périphérique pour faciliter l’évacuation de l’eau hors des murs. Attention, l’étanchéité d’un mur doit être assurée uniquement sur une face afin d’en permettre la respiration, selon le schéma suivant :
– en partie enterrée : par l’extérieur
– en partie hors sol : par l’intérieur
Faute de permettre au mur de respirer, un revêtement trop étanche cloquera puis s’écaillera.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account