Cuisines équipées : faites rimer convivialité et fonctionnalité

Cuisines équipées : faites rimer convivialité et fonctionnalité
Notez cet article

Choisissez des éléments de cuisine adaptés

Hotte trop basse, placards trop hauts… Il est très important qu’une cuisine équipée soit parfaitement adaptée au physique de ceux qui l’utilisent. Dans l’idéal, les professionnels préconisent de placer le plan de travail à hauteur de ceinture (c’est à dire à une hauteur située entre 85 et 95 cm environ), le four à hauteur des yeux et la hotte 60 cm environ au-dessus des plaques. Attention, si le propriétaire de la cuisine n’a pas une taille standard (il est jockey ou basketteur…), se faire faire une sur mesure lui procurera certes un confort non négligeable mais risque de le pénaliser lors de la revente.

Îlot central : à réserver à certaines cuisines

Bien qu’on l’aperçoive au détour de la plupart des émissions de déco, l’îlot central ne convient pas à toutes les cuisines. En effet, ce type d’équipement n’est envisageable que dans une cuisine d’environ 15 m2 de superficie au minimum. Pourquoi? Tout simplement parce que les professionnels conseillent de prévoir un espace variant entre 1 mètre et 1,20 m de largeur pour circuler aisément autour de l’îlot central. En clair, l’îlot central est à proscrire si les dimensions de votre cuisine sont insuffisantes pour l’accueillir…
Il est toutefois possible d’aménager son îlot central pour qu’il fasse office à la fois de plan de travail mais aussi de table à manger.
Enfin, côté budget, investir dans un îlot central n’est pas à la portée de toutes les bourses. À titre d’exemple, l’installation d’un évier dans un îlot central est synonyme de gros travaux à prévoir (modification du positionnement des conduits d’arrivée d’eau et d’évacuation).

Plan de travail : voyez les choses en grand

Investir dans un plan de travail d’une profondeur de 65 cm minimum offre plusieurs avantages non négligeables : gain de superficie mais aussi de fonctionnalité. Avoir la possibilité poser davantage d’ustensiles de cuisine, d’aliments ou de produits sur son plan de travail évite d’avoir à les déplacer ou à les ranger constamment tout en permettant de les garder dans son champ de vision.

Plan de travail : optez pour le bon matériau

Avant d’opter pour tel matériau ou tel autre pour son plan de travail, il convient de se poser la question de savoir quelle utilisation on en fera. En clair, si vous êtes du genre à passer des heures dans votre cuisine à mitonner de bons petits plats, alors investissez dans de la pierre naturelle ou reconstituée. En effet, ce matériau résiste mieux à la chaleur et aux rayures que le bois. En revanche, si vous n’êtes pas un passionné de cuisine (et que vous êtes plus « pizza surgelée » que pot-au-feu « maison »), alors un plan de travail stratifié conviendra parfaitement. En plus d’être économique, il est adapté à un usage ponctuel. De même, pourquoi ne pas opter pour un plan de travail en carrelage imitation béton, moins cher que du véritable béton ciré ? Enfin, évitez dans le mesure du possible les plans de travail en inox. D’un entretien difficile, ils sont à réserver aux professionnels…

Prévoyez un espace de circulation suffisant

De l’avis même de la plupart des cuisinistes, prévoir une « bande passante » d’une largeur comprise entre 1 mètre et 1,20 m entre deux meubles de cuisine situés l’un en face de l’autre permet de pouvoir se croiser sans craindre la collision et donc de circuler plus aisément.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account