DPE : tout savoir sur le Diagnostic de Performance Énergétique

Notez cet article

DPE : qu’est-ce que c’est ?

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un document permettant d’évaluer le niveau de performance énergétique d’un bâtiment. Sont notamment scrutés à la loupe la consommation en énergie de l’habitation mais aussi son taux d’émission de gaz à effet de serre.
En clair, moins un bâtiment consomme d’énergie et moins il rejette de CO2 , meilleure sera son évaluation.

Valable 10 ans, le DPE est soumis aux articles L. 134-1 à 134-5 du Code de la construction et de l’habitation.

DPE : qui doit le réaliser ?

C’est uniquement à un diagnostiqueur certifié qu’il convient de faire appel pour établir un DPE.
La liste des professionnels habilité à effectuer des DPE peut être consultée sur les sites du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que sur celui du Comité français d’accréditation (COFRAC).

Obligatoire depuis 2007, la certification des diagnostiqueurs permet de vérifier non seulement qu’ils remplissent les critères de compétence exigés mais aussi qu’ils ont souscrit une assurance.

Pour établir le DPE d’une habitation, un diagnostiqueur s’intéressera à la consommation énergétique annuelle du logement ainsi qu’à l’impact de cette consommation sur les émissions de gaz à effet de serre. Une fois son diagnostic établi, il le fera parvenir à l’Ademe.

DPE : dans quels cas est-il obligatoire ?

Tout propriétaire d’un logement devra faire effectuer un DPE s’il veut vendre son bien ou le mettre à la location. Le DPE sera alors annexé non seulement à l’annonce immobilière (échelle de performance énergétique du logement – A à G – et étiquette « énergie ») mais aussi à la promesse de vente ou à l’acte de vente.
Dans le cas d’un logement loué, le DPE sera annexé au contrat de location.

À défaut d’avoir fait procéder à un DPE alors qu’il y était tenu par la , tout vendeur ou bailleur s’exposerait à des sanctions civiles mais aussi pénales.

DPE : combien ça coûte ?

Les prix sont variables mais les prix les plus fréquemment constatés tendent à montrer que le coût moyen d’un Diagnostic de Performance Énergétique varie entre 100 € et 300 €. Sachez toutefois qu’il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt si l’on fait réaliser un DPE sans y être obligé ; c’est à dire en dehors des cas où c’est obligatoire (mise en vente ou location d’un logement).

DPE : comment le lire ?

Tout DPE comprend deux étiquettes. L’une est dite « énergétique » et vise la consommation du logement en énergie primaire. L’autre est « climatique » et concerne la quantité de gaz à effet de serre émise. Dans un cas comme dans l’autre, un A indique une excellente performance et un G symbolise un score médiocre.

Outre le descriptif du bâtiment et de ses équipements, les « étiquettes » ainsi que le classement attribué à l’habitation figurent dans le DPE des recommandations visant à permettre – pour peu qu’on les suive – d’améliorer les performances de l’habitation ou à pallier ses éventuelles carences.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account