Quels types d’éolienne choisir ?

Quels types d’éolienne choisir ?
Notez cet article

Vous désirez produire votre propre énergie ? Retrouvez les avantages et les inconvénients des éoliennes à axe vertical et des éoliennes à axe horizontal…

Éolienne Horizontale : un rendement plus élevé

C’est la plus répandue des installations si bien qu’il est facile d’en trouver une. L’aérogénérateur tourne sur un axe horizontal et il faut placer un mât qui est plus haut que le rayon des pales. Plusieurs avantages poussent à choisir ce type d’installation. Son rendement est plus élevé que celui de type vertical. Afin de mieux capter les effets du vent, elle s’oriente toujours face avant à sa direction. Cette recherche se fait automatiquement sans aide extérieure.

Cependant, il faut attendre qu’elle s’oriente avant de démarrer, d’où un temps de démarrage plus long que celui de l’éolienne verticale. De plus, les pales sont moins résistantes lorsque le vent devient violent.

Éolienne verticale : plus facile à installer

L’axe de la rotation du rotor est vertical. Il n’y a donc nul besoin d’orientation pour se mettre face au vent et le moindre souffle suffit à démarrer les pales. En cas de vent violent, cette installation résiste mieux et la production continue même s’il devient une turbulence. L’encombrement est un autre avantage. Étant donné qu’elle peut prendre place même sur le toit, l’absence de terrain ne constitue pas un handicap. De plus, les systèmes d’ancrage, le mât et autres fixations ne sont plus un problème. Il faut tout de même s’assurer que le toit peut supporter la charge du matériel avant de commencer l’installation.

Néanmoins, la production est limitée. Pour dépasser les 10 kWh, il faut utiliser un démultiplicateur de vitesse. C’est le moyen permettant d’améliorer la performance de la machine.

Les autres critères à prendre en compte pour le choix d’une éolienne

Les besoins du foyer et l’emplacement
Avant de choisir sa puissance, il est indispensable de connaître les besoins réels. Afin de rentabiliser rapidement l’investissement, il faut aussi savoir si le terrain se trouve dans une Zone de Développement éolien ou non. Ce critère est une condition permettant de vendre le surplus de la production. Choisir un matériel puissant serait du gaspillage si le surplus ne peut pas être vendu. Il faut donc déterminer à l’avance si l’installation servira juste pour l’autonomie électrique ou pour une plus grande échelle.

Le bruit
C’est un point de discorde surtout avec les proches voisins. Le modèle doit donc faire un bruit inférieur à 50db en plein vent, soit l’équivalent d’un lave-vaisselle en marche.

La taille de l’éolienne
Les conditions du terrain sont déterminantes. Il faut tout de même savoir que les modèles domestiques font une dizaine de mètres de hauteur. De plus, il est conseillé de choisir des pales en bois recouverts de résine. Elles sont plus légères et n’interfèrent pas avec les ondes des radios et télévisions.

Lire aussi : Découvrez le prix d’une éolienne

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account