Bonjour,
Nous avons remplacé une chaudière classique par une chaudière à condensation le 10 décembre 2013 (le devis est daté du mois d’octobre 2013). La chaudière nous a été facturée en février 2014. Cette installation n’est pas éligible au crédit d’impôt au taux de 15% et le taux de TVA applicable est de 10 %. En effet, la date de facturation, à savoir février 2014 est prépondérante et nous n’avions pas versé d’acompte.
Nous avons l’intention de refaire l’isolation des fenêtres (plus de 50% des fenêtres de notre habitation) en 2014, de façon à bénéficier du crédit d’impôt à 25% applicable en cas de réalisation d’un bouquet de travaux (chaudière + fenêtres). Est-ce judicieux ?
En vous remerciant.
J-L Duriez

bien-choisir a répondu il y a