Électricité et salle de bains : les normes de sécurité

Mother and daughter in bathroom brushing her teeth

Électricité salle de bains et norme de sécurité NF C 15-100

 
La norme NF C 15-100 est devenue obligatoire dès lors que l’installation électrique de votre salle de bain concerne un logement neuf ou en cours de rénovation.
Cette norme permet de sécuriser l’habitat et de le mettre en conformité. Si elle s’applique à plusieurs pièces de l’habitat, elle a une importance considérable pour tout le matériel électrique de la salle de bain.
 

Je pose ma questionDes questions pour vos travaux ? Obtenez votre réponse personnalisée

Électricité et choix du matériel : opter pour du matériel de classe I et II

 
Outre la norme NF C 15-100 qui apparait sur les matériels électriques que vous allez acheter en magasin, il faut sélectionner exclusivement du matériel de classe I ou de classe II. Ce type de matériel garantit une meilleure protection lors de projections d’eau et d’humidité.
Pour choisir entre classe I ou classe II, il faudra tenir compte des zones ou « volumes » dans lesquels seront faites les installations. Par exemple, vous devez opter pour la pose d’un sèche-serviette électrique de classe II s’il est installé en volume 2, mais si vous souhaitez poser votre sèche-serviette en volume 3, un matériel de classe I conviendra.

Il s’avère donc important de bien connaître les zones de votre salle de bains avant tout achat de matériel électrique et avant toute pose de celui-ci.
 

Électricité et zones ou volumes de sécurité dans la salle de bain : késako ?

 
Toute salle de bain ou salle de douche est délimitée en 4 volumes numérotés de 0 à 3. Ces volumes désignent les zones de la pièce où il est possible (ou interdit) de poser du matériel électrique normalisé et sous quelles conditions.

volumes de sécurité

Cf : Système D

– Volume 0 : cette zone correspond à la baignoire ou au bac à douche et interdit formellement toute pose électrique.

– Volume 1 : cette zone englobe l’espace au-dessus de la baignoire ou du réceptacle de douche et autorise seulement un éclairage basse tension (12 V). Le transformateur de sécurité sera systématiquement placé en volume 2 ou 3.

– Volume 2 : cette zone concerne tout ce qui se situe à une distance de moins de 60 cm de la douche ou de la baignoire et à une hauteur de 3 mètres. C’est dans ce volume que l’on pourra installer un éclairage, un miroir ou une armoire de toilette éclairés, en veillant toujours à opter pour du matériel de classe I et II.

– Volume 3 : la distance étant au-delà de 60 cm de la baignoire et de la douche, c’est la zone la plus sécurisée de la salle de bain, mais gardez à l’esprit qu’elle reste néanmoins une zone dangereuse si vous ne prenez pas certaines précautions. La première des précautions est d’opter pour du matériel électrique de classe I et II.

appareils électriques

Cf : Système D
 

Électricité dans une salle de bain, les impératifs en bref

 
Pour la mise en conformité ou pour sécuriser votre salle de bain de façon optimale, il faudra :
Tenir compte des volumes de sécurité de votre salle de bain avant toute installation électrique ;
– Vous équiper de matériel de classe I ou de classe II pour mieux vous protéger en cas de projections d’eau ou de buée ;
– Respecter la norme électricité NF C15-100 tout au long du processus d’installation ;
– Anticiper en cas de risque de dégâts des eaux pour que des réparations ultérieures dans la pièce d’eau puissent se faire sans danger. Par exemple, en pensant à positionner les prises électriques (prises de terre) en zone sécurisée, en isolant la machine à laver ou le sèche-linge, etc.
– Installer un bon système d’aération pour éliminer les risques occasionnés par la buée et l’humidité en suspend dans l’atmosphère de cette pièce ;
– Prise électrique : choix et positionnement du matériel, soyez vigilant !
 

Faire ses installations soi-même : oui, mais attention aux accidents !

 
Poser une prise électrique, un radiateur ou un chauffe-eau ne s’improvise pas. Il faut, d’une part, avoir de bonnes connaissances en électricité, mais aussi, prendre les précautions nécessaires pour sécuriser son installation.
Il faut savoir que les chauffe-eau électriques instantanés ou les appareils à accumulation alimentés à 230 V sont admis dans les volumes 1 ou 2 à la condition expresse d’avoir un circuit d’alimentation protégé par un disjoncteur différentiel haute sécurité (DRHS de 30 mA). Il s’agit en effet d’un système permettant de couper instantanément le courant électrique en cas de présence d’eau et donc, de risque d’accident.

Même un bon bricoleur peut faire des erreurs lors d’une installation électrique de ce type et il est parfois judicieux de confier cette tâche à un expert, plus au fait des normes et volumes pour sécuriser votre salle de bain.
 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi

©2016 Habitat-trade

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account