Chauffage par le sol : pour quel revêtement opter ?

Chauffage par le sol : pour quel revêtement opter ?
Notez cet article

Chauffage par le sol : quelques règles à connaître

Lors du choix du revêtement que vous poserez sur votre plancher chauffant, deux éléments devront être pris en compte. En effet, il importe non seulement que le revêtement diffuse parfaitement la chaleur générée par le plancher chauffant mais aussi que les matériaux qui rentrent dans sa composition soient capables de résister à la chaleur ainsi produite. En clair, si l’on excepte toute considération d’ordre esthétique, un revêtement adapté à un chauffage par le sol doit afficher :

  • une bonne conductivité thermique,
  • et une résistance thermique suffisante (l’idéal étant qu’elle ne dépasse pas 0,15 W/mK).

Estimez le prix Idée de prix pour un chauffage par le sol ?Votre estimation gratuite en 2 min chrono

Le : un revêtement à privilégier

Parce que sa conductivité thermique ferait pâlir d’envie beaucoup de matériaux, le carrelage constitue un excellent choix. Son rendement est excellent et vous évitera de devoir pousser le thermostat à fond pour chauffer correctement votre habitation. En effet, un revêtement dont la conductivité thermique serait moins importante isolerait la chape de chauffage au sol. Et la circulation de la chaleur s’en trouverait bloquée. De plus, la carrelage résiste parfaitement aux écarts de température ainsi qu’aux chocs thermiques.

Pour info, il est aussi possible d’opter pour un revêtement en pierre naturelle ou en béton. À condition toutefois que leur épaisseur soit limitée (la chaleur doit pouvoir traverser le revêtement).

En revanche, bien que les performances du béton ciré en termes de conductivité thermiques soient satisfaisantes, il résiste mal à la chaleur et risque de se dilater(et donc de se fissurer !) à son contact…

La : un revêtement à éviter

On a parfois les défauts de ses qualités… C’est le cas de la moquette. Parce qu’elle est un excellent isolant thermique, elle laisse difficilement passer la chaleur. Il est toutefois à noter que les fabricants de moquettes ont fait des efforts considérables pour corriger ce « défaut ». À vous de consulter les étiquettes mais sachez qu’en cas de résistance thermique supérieure à 0,15 W/mK, la chaleur sera bloquée.

De même, il convient d’éviter les moquettes à « dossier mousse » qui risquent de se détériorer au contact de la chaleur. Enfin, si vous craquez pour un revêtement en vinyle, assurez-vous que la colle utilisée supporte la chaleur d’un chauffage par le sol.

Le : un revêtement à utiliser… avec précaution !

Le parquet constitue une excellente alternative au carrelage. Évitez tout de même les planchers massifs ou contrecollés dont l’épaisseur (parfois jusqu’à 16 mm) pourrait constituer un rempart contre la chaleur du plancher. De même, la sous-couche d’air des parquets flottants risque d’empêcher la chaleur de se diffuser. Mieux vaut opter pour un parquet contrecollé multicouches qui ne soit pas trop épais et qui affiche une faible résistance thermique.

Privilégiez aussi les essences de bois dures (chêne, Teck, etc.) à d’autres, plus tendres et aussi plus « réactives » à la chaleur (hêtre, érable…). Des risques de dilatation seraient à craindre et des fissures pourraient apparaître.

Enfin, les spécialistes sont d’accord pour dire qu’en cas de chauffage par le sol, un parquet ne doit jamais être cloué, mais collé. On conseille le plus souvent une colle polyuréthane mono-composant.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account