Quelles sont les aides disponibles pour faire installer des volets roulants solaires ?



Quelles sont les aides disponibles pour faire installer des volets roulants solaires ?
4.7 (94.29%) 14 votes

Le volet roulant solaire permet d’apporter une meilleure isolation à votre logement tout en fonctionnant avec une énergie renouvelable. De plus en plus de personnes font installer ce type de volets et, bien que le prix puisse à première vue être un frein pour ce type d’équipement, le fait de pouvoir bénéficier d’aides financières permettra d’en baisser le coût final. Un impératif pour ce type de volet : passer par un professionnel car l’installation est particulièrement pointue. On fait le point.

Volet roulant classique et volet solaire : en bref

L’époque du volet en bois, à fonctionnement manuel et à manivelle est révolue. Finie aussi le temps où le volet se mettait en travers de la fenêtre et où la manipulation était fastidieuse et bruyante.

Aujourd’hui, le volet roulant est composé de matériaux légers et cependant très isolants. C’est son premier point fort. De plus, les systèmes de maniement sont de plus en plus étudiés pour nous faciliter la vie. Le volet électrique peut être couplé à un système de domotique et commandé à distance ou programmé pour fermer ou ouvrir les volets à des heures précises.
Mieux encore que l’électricité qui est une énergie assez chère, le fonctionnement des volets roulants à l’énergie solaire est certes plus coûteux et plus délicat à installer mais il utilise l’énergie renouvelable, fait parfaitement son travail d’isolation de vos fenêtres et est facile à manier.

Ses fonctions sont les mêmes qu’un volet électrique : protéger de la luminosité extérieure, préserver l’intimité, faire barrière au froid en hiver ou aux rayons solaires et à la chaleur en été, ou encore garantir un surcroît de sécurité lorsqu’ils sont sur des fenêtres de rez-de-chaussée.

Volet roulant solaire : matériaux et fonctionnement

La plupart des volets fonctionnant à l’énergie solaire, sont fabriqués à partir de matériaux légers et isolants permettant aux lames de s’enrouler facilement sur elles-mêmes sans se coincer. Le bois n’est pas adapté pour ce type de volet.

On trouvera donc plutôt des matériaux comme l’aluminium ou le PVC. Le PVC offre un bon rapport qualité/prix et est adapté pour des fenêtres de taille standard. Pour les grandes fenêtres et les baies vitrées, on choisira plutôt l’aluminium qui s’avère plus résistant à l’usage.

Plusieurs types d’ouvertures sont possibles mais, pour vos fenêtres, vous trouverez plus souvent un système s’enroulant dans un coffre. C’est sur ce coffre qu’est disposé le panneau photovoltaïque qui sert à capter les rayons solaires dont l’énergie sera stockée dans une batterie.

Cette énergie solaire, transformée en électricité, sert à activer le volet roulant. Le stockage d’énergie dans la batterie va permettre également de pouvoir manipuler le volet « sans
soleil ». En effet, ce système peut fonctionner de nuit, puisque la batterie accumule l’énergie et peut la restituer à tout moment.

Le plus ! En cas de panne électrique ou de coupure de courant programmée, les volets peuvent être actionnés grâce à cette réserve de la batterie.
Pour actionner le volet solaire, vous pouvez utiliser un interrupteur placé sur le mur de la pièce ou une télécommande. Certains modèles peuvent être commandés à distance via un smartphone par exemple.

La programmation couplée à un système de domotique est également possible (cas du volet solaire autonome). Cela présente l’avantage de programmer l’ouverture et la fermeture des volets, ces tâches pouvant être effectuées en votre absence, automatiquement.

Le plus ! La programmation permet de faire des économies d’énergie. Si cette option rend le coût du volet plus élevé, elle permet de détecter le moment où la luminosité diminue et d’actionner automatiquement la fermeture des volets. Cela permet de ne pas perdre des degrés de chaleur dès que la nuit tombe et d’économiser sur la facture.

Quels sont les avantages du volet roulant solaire ?

Un coût d’achat élevé s’avère être compensé par de nombreux atouts, notamment :

  • Un fonctionnement facile, pratique et silencieux,
  • Une installation simplifiée par rapport à d’autres types de modèles de volets ;
  • Un gain en économie d’énergie,
  • Son aspect écologique qui utilise une énergie renouvelable et disponible ;
  • Une batterie pouvant constituer une réserve électrique ;
  • L’installation de ce dispositif est adapté pour la construction ou la rénovation ;
  • Bonne efficacité du volet pour obstruer le passage de la lumière ;
  • Un coût d’achat qui peut être aidé financièrement par des aides de l’Etat.

Bon à savoir : si ce type de volet est souvent plus approprié dans les régions à fort ensoleillement, il faut savoir que la technologie des modèles récents a été adaptée par les fabricants et peuvent fonctionner dans toutes les régions, même les moins ensoleillées.

Installer des volets roulants solaires : combien çà coûte ?
Il est important de tenir compte de vos besoins afin de pouvoir calculer le budget global. Pour cela, il sera essentiel de faire établir un ou plusieurs devis par des spécialistes et tenir compte de plusieurs facteurs :

  • Quel type de volet roulant et quel modèle (modèle simple, modèle autonome, etc.) ?
  • Quelle marque, quel fabricant ?
  • Combien de volets à installer ?
  • Quelle taille de volet ?
  • Coût de l’installation ?
  • Etc.

La fourchette de prix moyens se situe entre 300 euros pour un modèle simple et peut grimper à 1 300 euros pour un modèle de volet à fonctionnement autonome (hors frais d’installation).
Si l’on peut acheter des volets roulants solaires dans des enseignes comme Lapeyre, Castorama et autres magasins spécialisés, vous devrez passer par un spécialiste pour faire effectuer la pose de ce type de volet qui s’avère plus complexe à installer. Par exemple, l’installation du panneau photovoltaïque est assez délicate et le panneau fragile et le maniement du moteur doit se faire avec précaution.

Le coût de l’installation d’un volet roulant solaire pourra se situer en moyenne autour de 150 à 250 euros selon le modèle de volet et sa complexité et en fonction des coûts de prestation de l’entreprise. N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour comparer les coûts d’intervention.

A noter : le risque de faire l’installation soi-même est de ne pouvoir actionner correctement son volet, mais aussi, de le détériorer et dans ce cas, de ne pouvoir faire valoir la garantie du fabricant pour se faire rembourser le volet cassé. Il vaut donc toujours mieux passer par un professionnel. En outre, en justifiant d’une meilleure isolation grâce à ce volet, vous pourrez bénéficier d’aides financières, lesquelles ne sont possibles qu’en faisant intervenir un spécialiste RGE.

Quelles aides pour financer l’achat et l’installation d’un volet roulant solaire ?

Plus rentable sur la durée, puisqu’il utilise l’énergie renouvelable, ce type de volet reste assez cher à l’achat.
Toutefois, il est judicieux de compenser un vitrage insuffisamment isolant par un volet isolant solaire car cela peut permettre de réduire considérablement la facture de chauffage et, en ce sens, l’installation de ce type de dispositif est un bon investissement.

En faisant installer un volet solaire isolant, le coût d’achat et l’installation pourront être exigibles à certaines aides notamment :

  • La TVA réduite (5,5 %) : vous devrez passer par un professionnel pour l’achat et l’installation de votre volet solaire et les faire mentionner clairement sur la facture pour pouvoir bénéficier de cette TVA réduite. Gardez votre facture précieusement car elle pourra vous être demandée ;
  • Le Crédit d’impôt (CITE 30%) : pour en bénéficier, il faut pouvoir justifier du fait que l’installation d’un volet roulant solaire permet d’assurer une bonne isolation dans votre maison. Les normes en la matière sont de prouver que votre équipement permet d’atteindre une performance thermique supérieure à 0.20m² x K/W. L’impératif est de faire installer vos volets roulants par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • L’éco-prêt à taux zéro est accordé au propriétaire pour financer tous les travaux de rénovation énergétique effectués par un professionnel RGE dans sa résidence principale. Il est plafonné à 30 000 euros et consenti par les banques adhérant au programme. Votre logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990.
  • Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) sont attribuées sous condition de revenus. Elles permettent aux foyers modestes de réaliser des travaux permettant d’améliorer la performance thermique. Les plafonds de revenus communiqués par l’Anah et consultables sur le site www.anah.fr peuvent varier selon votre lieu de résidence.
  • Les aides locales et régionales : pensez aussi à vous renseigner auprès de votre mairie ou du conseil régional dont vous dépendez car ils peuvent également vous proposer des aides financières pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2019 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?