Géothermie : solutions, prix, installation et devis



Géothermie : solutions, prix, installation et devis
3.4 (68.57%) 42 votes

Surface à chauffer, typologie du terrain et superficie, autorisations spécifiques, font partie des premiers points à vérifier pour savoir si votre maison est adaptée à l’installation d’un système de géothermie. Vous pouvez d’ores et déjà vous renseigner auprès d’un professionnel spécialisé dans ce type d’installation pour savoir si le captage pourra se faire et selon quelle technique. Avoir une idée précise du coût vous permet aussi de vous renseigner sur les aides financières auxquelles vous pourrez prétendre. Le chauffage géothermique est un système écologique et économique à l’usage. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet équipement qui utilise l’énergie renouvelable.

La géothermie, principe et fonctionnement

La géothermie est un système qui fonctionne avec les calories (thermie) puisées dans le sol (géo) et nécessite une infrastructure adaptée. Ce type de moyen de chauffage utilise donc une énergie renouvelable, ce qui en fait un atout du point de vue économique et écologique. Cependant, ce système est très coûteux car l’installation s’avère complexe et le terrain doit s’y prêter. C’est à l’usage que vous pourrez faire de véritables économies et avoir un retour sur l’investissement initial. L’Etat encourageant vivement l’utilisation des énergies renouvelables, sachez que ce système coûteux peut être financé en partie par les aides financières qu’il accorde.

Selon la configuration de votre terrain, il existe deux moyens de capter la chaleur du sol et deux techniques pour installer les capteurs :

  • Le captage horizontal peu profond (entre 0,60 m et 1,20 m) qui nécessite une surface de terrain assez importante,
  • Le captage vertical qui va capter la chaleur au plus profond (parfois jusqu’à 100 m de profondeur) et qui est une technique idéale si le terrain est assez restreint.

Ces techniques permettent d’installer des capteurs dans le sol, en utilisant soit le forage (pour le captage vertical) soit le terrassement (pour le captage horizontal). Ces techniques doivent être effectuées par de véritables professionnels de la géothermie.

Avec les capteurs contenant un liquide caloporteur, la chaleur du sol est extraite pour être transmise à une pompe à chaleur. La PAC sert ensuite à alimenter la maison en chauffage et eau chaude sanitaire (ECS).

Quel type de méthode choisir pour ma maison : captage horizontal ou vertical ?

La méthode se choisit en fonction de la surface et de la disposition du terrain. Toutefois, ne vous inquiétez pas puisqu’un bon professionnel saura choisir au mieux le type de méthode qui vous convient.

Le captage vertical est plus répandu car il répond aux contraintes d’espace de terrain réduit, mais aussi, c’est la méthode qui convient le mieux pour une rénovation car la méthode verticale limite les chamboulements sur un terrain. La technique consiste à effectuer un forage en profondeur pour y placer les capteurs. L’avantage est qu’en puisant plus profondément en profondeur la terre est moins froide par rapport à la surface et ce, même au coeur de l’hiver.

Le captage horizontal est adapté sur des terrains de maisons en construction, suffisamment étendus et représentant l’équivalent en surface de 1,5 à 2 fois celle de la maison. La chaleur va être captée à faible profondeur.
Bon à savoir : la technique du forage en profondeur est également utilisée pour capter la chaleur dans l’eau des nappes du sous-sol. On utilise alors le terme d’aquathermie. Le but est le même qu’en géothermie : on récupère la chaleur pour la réutiliser. L’aquathermie est aussi une énergie renouvelable.

Avantages et contraintes de la géothermie

Pourquoi l’installation d’un système de géothermie est-il avantageux ?

  • Ce système est économique à l’usage et permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économie d’énergie avec une PAC performante ;
  • L’énergie renouvelable est disponible et gratuite ;
  • C’est un système écologique ;
  • La pompe à chaleur fonctionnant avec ce système représente un système de chauffage très performant.

On relève toutefois quelques contraintes, surtout au départ, comme :

  • Une installation pouvant être contraignante (autorisations administratives à demander, impact de départ sur le terrain, choix d’une entreprise spécialisée pour ce type de travaux) ;
  • Le coût de l’installation de ce système, que ce soit en terrassement ou en forage, le coût de départ d’un système de géothermie est assez élevé (surtout pour un captage vertical)
  • Les démarches administratives obligatoires peuvent représenter une contrainte mais sont absolument nécessaires avant d’entamer les travaux. Il s’agit de la consultation en mairie du Plan Local d’Urbanisme (PLU) car une autorisation est parfois nécessaire selon la zone où sont prévus les travaux. De plus, si votre professionnel prévoit de forer à plus de 10 mètres de profondeur, il est obligatoire de faire une déclaration avant travaux auprès de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Un conseil : prenez conseil avant de vous lancer auprès d’un spécialiste qualifié. Pour obtenir certaines aides, vous devez vous adresser à un spécialiste RGE avec une certification Qualiforage pour le captage vertical (voir plus loin). En outre, votre terrain peut ne pas s’adapter à ce type de travaux et il vaut mieux vous renseigner avant et faire établir plusieurs devis.

Quel est le prix pour l’installation d’un système de géothermie

L’installation d’un équipement de géothermie représente un investissement. Sachez toutefois que ce coût de départ élevé, sera vite amorti à l’usage.

Pour faire le chiffrage, on évalue le prix final au mètre carré. Le chauffage que vous allez choisir va également avoir un impact sur le prix global.

Il faut prendre en compte les éléments clés pour chiffrer au plus juste, tels que :

  • Surface de la maison (importance de la surface à fournir en chauffage et ECS) ;
  • La nature de votre jardin (accès du terrain accessible, superficie du jardin) ;
  • La technique utilisée (captage horizontal ou vertical) ;
  • Concernant votre pompe à chaleur, la technologie plus ou moins évoluée de celle-ci aura forcément une influence sur le chiffrage global.

Voici un exemple type pour un logement de 100 m² :
La fourchette de prix pourra se situer autour de 23 000 et 55 000 euros tout compris (y compris l’installation).
Exemples de prix d’achat d’une PAC par type de fonctionnement :

Type de Pompe à Chaleur Prix moyen TTC
PAC air/air De 5 000 à 8 000 euros
PAC air/eau basse température De 7 000 à 10 200 euros
PAC air/eau haute température De 10 000 à 15 000 euros
PAC eau glycolée/eau (capteurs horizontaux) De 10 000 euros à 18 500 euros
PAC eau glycolée/eau (capteurs verticaux) De 15 000 à 21 200 euros

Bien choisir son professionnel pour l’installation

L’installation d’un équipement de géothermie est une affaire de professionnel. Pour ce qui est du forage, la certification Qualiforage sera un plus dans votre choix.
Il existe deux types de certifications Qualiforage :

  • Qualiforage Sonde ;
  • Qualiforage Nappe.

La certification Qualiforage Sonde encadre les travaux d’installation de PAC sur sondes géothermiques verticales. Elle est le gage du respect d’un cahier des charges relatif à la qualité de fabrication des sondes, mais aussi d’un niveau de technicité dans l’emploi des sondes exigé pour le professionnel qui en fait l’usage.

La certification Qualiforage Nappe a les mêmes niveaux d’exigence mais est adaptée au forage sur nappes (aquathermie).
Vous pouvez d’ailleurs consulter la base de données recensant les entreprises adhérentes et répondant aux exigences qualitatives en matière d’expertise en forage sur : www.geothermie-perspectives.fr.

A quelles aides financières puis-je avoir droit pour l’installation d’un système de géothermie ?
Si l’installation géothermique est coûteuse à l’achat, elle permet ensuite un très bon retour sur investissement, avec des économies d’énergie considérables.
Pour aider à sauter le pas, l’Etat a prévu des aides financières qui permettront de faire baisser le montant de la facture globale. Il s’agit notamment :

  • Du Crédit d’impôt (CITE 30 %) : il est accordé sans condition de ressources, pour des travaux effectués dans votre résidence principale et conditionné à l’intervention d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • Les aides de l’Anah sont attribuées sous condition de ressources. Elles permettent d’aider les ménages modestes et très modestes pour financer ce type de travaux. Les aides sont attribuées selon certains plafonds de revenus et peuvent représenter jusqu’à 50 % du montant de la facture pour les foyers très modestes et jusqu’à 35 % de la facture pour les foyers modestes ;
  • La TVA réduite : tous les travaux de rénovation énergétique permettent de bénéficier d’un taux de TVA de 5,5 % sur l’achat du matériel et l’installation.
  • L’Eco-prêt à taux zéro est accordé par les banques qui adhèrent au programme pour les travaux d’amélioration de la performance thermique. Il s’agit d’un prêt sans intérêt qui est applicable pour des travaux sur un logement construit avant le 1er janvier 1990. Pour bénéficier de ce prêt à taux zéro, vous devez là encore, passer par un professionnel RGE.
  • Les primes Energie sont encore une aide applicable à l’installation d’un équipement de géothermie. Il faut que les travaux soient effectués par un professionnel RGE. Le montant de la prime est alloué sous forme de chèque.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2019 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account