Aménagement des combles : prix et astuces pour augmenter la surface habitable



Aménagement des combles : prix et astuces pour augmenter la surface habitable
5 (100%) 4 votes

L’aménagement des combles peut offrir une ou plusieurs pièces supplémentaires dans une maison. Si la vôtre dispose d’une belle surface au sol et que les combles permettent un aménagement, vous pourrez ajouter une chambre avec salle de bains ou une salle de jeux pour vos enfants. Cette surface peut représenter un espace de tranquillité, loin des bruits du reste de la maison. Il ne faudra pas négliger l’isolation car la partie juste en dessous du toit mérite une isolation de qualité. Aménagement, installations diverses et coût : découvrez notre dossier spécial « aménagement des combles ».

Vos combles sont-elles adaptées pour un aménagement

Avant d’agrandir votre maison avec l’aménagement de ses combles, il faut déjà évaluer les capacités réelles de vos combles et pour savoir si vous pouvez les aménager, vous devrez :

  • Disposer d’une pente de toiture supérieure à 35° ou faire effectuer des travaux d’élévation avant de commencer des travaux d’aménagement. Dans l’idéal, la pente de votre toiture devrait se situer aux environs de 45°.
  • Disposer d’une charpente traditionnelle dont la base est prévue pour supporter assez de charge pour des travaux d’aménagement des combles ;
  • Disposer d’une hauteur sous plafond idéale comprise entre 2,20 m et 2,50 m (ou au minimum une hauteur de 1,80 m). Cette distance offre un meilleur confort et facilite l’aménagement des combles.

Si les combles de votre maison répondent à ces trois critères, ils sont aménageables. Dans le cas contraire, les combles de votre maison s’apparentent plutôt à des combles perdus et non aménageable. Malgré tout, vous pourrez, moyennant des travaux plus importants (surélévation de la toiture, transformation de charpente, etc.) et l’obligation de faire une demande de permis de construire, faire des travaux d’aménagement des combles. Côté budget, la facture sera bien plus élevée aussi si vous êtes dans le deuxième cas de figure.

Quels types de travaux pour l’aménagement des combles

Isolation, électricité, installation de fenêtres s’il n’y en a pas et de point d’accès à installer ou améliorer sont parmi les travaux de base qui permettent de commencer l’aménagement des combles. Viennent ensuite les travaux d’aménagement comme la pose d’un revêtement de sol et de revêtement mural, l’installation de portes et/ou cloisons lorsqu’il y a plusieurs pièces, etc.

L’isolation 
Elle est indispensable pour ne pas souffrir du froid en hiver et de la chaleur en plein été. L’isolation sous le toit est nécessaire pour toute la maison car c’est par cette partie haute que les déperditions d’énergie sont les plus importantes.
Pour l’aménagement des combles, vous pourrez prévoir une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. La première permet de gagner un peu de place mais elle est plus coûteuse. Cependant, vous pourrez faire le choix d’une isolation par l’extérieur si vous devez passer par une modification de la toiture.

L’électricité
Vous allez avoir besoin de plus d’éclairage pour les besoins de vos aménagements (éclairage, chauffage, etc.). Si jusque là, vos combles perdus se satisfaisaient d’une simple ampoule d’éclairage, vous risquez de devoir faire quelques transformations et notamment vérifier la puissance électrique pour vos prochains branchements. Un électricien qualifié doit faire ce travail délicat surtout s’il faut installer un tableau électrique dédié à cette partie de l’habitation.

La plomberie
Si vous envisagez de faire aménager une salle de bain ou un sanitaire dans cette partie de votre maison, il faudra également prévoir quelques travaux de plomberie. C’est également le cas si vous souhaitez installer un système de climatisation pour apporter plus de confort à vos pièces en été. Le mieux est d’évaluer la nature des travaux et leur coût avec un plombier professionnel et de faire chiffrer vos travaux sur devis.

Le chauffage
Soit votre chauffage existant peut être prolongé vers les combles, soit vous devrez installer des chauffages électriques indépendants pour cette partie de l’habitation. Pour bien évaluer les travaux à faire et leur coût, le mieux est de demander l’avis d’un chauffagiste ainsi qu’un chiffrage des travaux.

Menuiseries/Fenêtres
Bien souvent des combles perdus, ne servant à l’origine que de débarras, ne sont pas munis d’ouverture de toit. Si vous aménagez vos combles, il faudra prévoir d’insérer une fenêtre de toit (exemple : Velux, chien assis, lucarne, etc.). L’installation d’une fenêtre de toit répond à des normes et critères spécifiques et il est essentiel de la faire installer par un menuisier qualifié qui veillera par ailleurs à la bonne isolation – idéalement un triple vitrage doit être prévu – de cette partie du toit.

Accessibilité
S’il est existant l’accès à vos anciens combles perdus doit sans doute avoir besoin d’être revu pour un usage plus fréquent et plus confortable. Selon la configuration de votre maison et la facilité d’accès à vos combles, vous pourrez prévoir de faire installer par un professionnel un accès par un escalier en colimaçon, un escalier droit ou un escalier tournant. Si l’escalier en colimaçon est souvent un peu plus cher à l’achat, il est souvent privilégié car il offre un certain gain de place. Des travaux additionnels peuvent être nécessaires pour la mise en place de l’escalier (exemple : pose d’une trémie) et pour avoir une idée précise du coût de vos travaux, le mieux est de demander un devis chiffré à un menuisier qualifié.

Autres travaux d’aménagement
A ces travaux de base, viennent s’ajouter l’aménagement du sol (réfection plancher, pose revêtement), des murs (peinture, etc.), l’installation d’un système de ventilation, la mise en place de cloisons de séparation pour sectionner les différentes pièces et la pose des portes, le montage de rangements divers.

Aménagement des combles : quel prix faut-il prévoir

Critères

Les travaux d’aménagement des combles peuvent représenter un coût important. Il faut toutefois tenir compte de certains critères pour avoir une idée précise du budget de départ, notamment :

  • Surface des combles à aménager,
  • Combles aménageables ou travaux à prévoir pour les rendre aménageables ?
  • Type de travaux à mettre en place (petit aménagement ou aménagement complet) ;
  • Coût des matériaux et équipements ;
  • Coût de la main d’œuvre…

 

Quelques exemples de prix indicatifs

  • Pose fenêtre de toit (ex. Velux) : entre 500 euros et 2 000 euros (installation incluse)
  • Pose d’une lucarne : entre 2 500 et 5 500 euros (installation incluse)

 

  • Escalier en béton : de 1 500 euros à 3 000 euros selon la forme choisie (colimaçon, droit ou tournant)
  • Escalier en bois : de 1 500  euros à 8 000 euros selon la forme choisie
  • Escalier acier : de 2 000 euros à 6 000 euros selon la forme choisie
  • Escalier pierre/verre : de 6 500 euros à 12 000 euros selon la forme choisie

Le coût global d’un aménagement des combles se situe entre 600 et 1 600 euros/m² selon les travaux à envisager.

Un petit aménagement de base peut revenir à 600 – 900 euros / m² tandis qu’un aménagement complet devra être budgété entre 900 et 1 600 euros/m².

Il est toujours préférable de faire réaliser des devis de vos divers travaux afin de bien penser votre budget en amont, avant l’aménagement de vos combles.

Pensez aux aides financières !

Pour l’isolation des combles, vous pourrez bénéficier, sous certaines conditions, d’aides de l’Etat comme par exemple : le Crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), la TVA réduite et les aides de l’Anah.
D’autres types de travaux peuvent ouvrir droit à différentes aides : Prime Energie pour le chauffage, TVA réduite pour certains travaux, etc.

 

Estimez le montant de vos travaux d’isolation

Aménagement des combles : tout ce qu’il faut savoir

Dans la mesure où l’aménagement des combles va augmenter la surface totale habitable, vous devrez vous renseigner pour savoir quelles seront les conséquences sur vos impôts locaux.

N’oubliez pas de respecter certaines obligations :

  • Pour la création de fenêtres dans vos combles, vous devez tenir compte des distances imposées entre chaque fenêtre, par le POS (Plan d’occupation des Sols) ;
  • Si vos travaux visent à créer une surface habitable de 5 à 40 m², vous devrez faire une déclaration de travaux en mairie ;
  • Si vos travaux augmentent la surface habitable de plus de 40 m², vous devrez alors déposer une demande de permis de construire. Cette augmentation de surface doit s’accompagner d’un accroissement de la surface totale de votre maison s’élevant à plus de 150 m². Dans ce cas également, l’intervention d’un architecte est obligatoire.
  • Si vous êtes dans le cas d’une habitation située dans une zone protégée – proche d’un bâtiment historique, répertorié ou classé – vous devrez requérir une autorisation auprès de l’architecte des Bâtiments de France et demander un permis de construire quelle que soit la surface concernée par les travaux d’aménagement des combles.

 

Estimez le montant de vos travaux d’isolation

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2019 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?