Chauffage : comment économiser cet hiver ?

: comment économiser cet hiver ?
Notez cet article

Faites faire un bilan thermique

Que ce soit en matière de sécurité (cambriolages, risques d’incendies) ou d’, rien de tel que de déterminer les points faibles de son habitation afin de les renforcer. Un bon moyen d’empêcher votre facture en énergie d’exploser cet hiver pourrait être de faire réaliser un diagnostic énergétique de votre logement.

Vous pouvez opter pour un DPE (Diagnostic Performance Énergétique). Après avoir recueilli les informations que vous lui aurez communiquées sur votre logement et analysé vos factures d’énergie, un diagnostiqueur vous renseignera sur votre consommation et vous donnera des recommandations qui – pour peu que vous les suiviez – devraient vous permettre de dépenser moins. S’il est effectué hors des cas où la loi l’impose (vente ou mise à la location d’une habitation), le DPE dont le coût varie le plus souvent entre 200 et 300 € pourra faire l’objet d’un crédit d’impôt « transition énergétique ». Son coût sera alors déduit de votre impôt sur le revenu.

Mais il vous est également possible de faire appel à un thermicien qui vous prescrira des solutions permettant d’améliorer les performances thermiques de votre maison. Il est à noter que le thermicien prendra en compte les caractéristiques de votre maison mais aussi la façon dont vous vivez. Ses propositions seront d’autant plus adaptées à votre situation. Pour info, un bilan thermique coûte généralement entre 500 et 1 000 €. S’il ne rentre pas dans le domaine d’application du crédit d’impôt, certaines régions accordent parfois des subventions à ceux qui font procéder à des bilans thermiques de leurs maisons.

Devis gratuitsVous souhaitez installer un chauffage ?Demandez des devis gratuits de professionnels qualifiés

Boostez l’isolation de votre logement

Chauffer sa maison, c’est bien… Mais si elle est bien isolée, c’est encore mieux ! Saviez-vous que 30% de la chaleur d’une habitation mal isolée se faisaient la belle par le toit ? Que 20% s’en échappaient via les murs ? Et que 15% passaient pas les fenêtres ?

Qu’on se le dise, l’isolation thermique d’une maison est non seulement source de confort mais aussi d’économies ! Jugez plutôt : en isolant efficacement son habitation, on peut faire baisser sa facture annuelle en énergie de 20% et sa consommation de chauffage de 60%. Avouez, ce serait dommage de s’en priver…

Et la bonne nouvelle, c’est que les dépenses occasionnées par des travaux ayant pour but d’améliorer les performances énergétiques de son habitation de plus de deux ans ouvrent droit au crédit d’impôt. Quant aux travaux en eux-mêmes, ils sont assujettis à une TVA à 5,5%. Bref, c’est le moment d’isoler combles, murs en façades, planchers de combles, rampants de toitures, fenêtres, portes-fenêtres, etc.

Sans oublier, bien sûr, de fermer les volets la nuit et de baisser le chauffage quand vous n’êtes pas chez vous.

Dites bye-bye à votre vieille chaudière

Même si en raison de la chute du cours du pétrole, il redevient intéressant de continuer à se chauffer au fioul, remplacer sa bonne (mais) vieille chaudière par une neuve (à bois ou à condensation, par exemple) peut vous permettre de réduire votre facture énergétique de 15%.

Sans compter que sont éligibles au crédit d’impôt les dépenses liées à l’installation ou au remplacement d’équipements de chauffage :

  • fonctionnant au bois ou autre biomasse (poêles, foyers fermés et inserts de cheminées intérieurs, cuisinières, chaudières),
  • ou utilisant une source d’énergie renouvelable (pompes à chaleur).

Réglez vos radiateurs

Comme aurait pu le chanter France Gall, baisser le thermostat de son , c’est peut-être un détail pour vous mais pour votre facture, ça veut dire beaucoup…

Saviez-vous, par exemple, qu’il suffisait de baisser la température de chaque pièce de son habitation d’un seul tout petit degré pour économiser 7% sur sa facture à la fin du mois ?

De même, certains radiateurs dits « intelligents » sont capables de maintenir un température constante. Une fois programmés, ils arrêtent de fonctionner (et votre facture de grossir !) une fois que la pièce où ils se trouvent a atteint la bonne température. L’Ademe est formelle : doter son chauffage d’un système de régulation permet de consommer jusqu’à 10% de mois.

Pour info, sachez tout de même que les dépenses liées à l’acquisition et à l’installation d’appareils de régulation de chauffage ne sont plus éligibles au crédit d’impôt.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account