Isolation des combles : les différents types d’isolants

des combles : les différents types d’isolants
5 (100%) 1 vote

Pour aménager vos combles et gagner de l’espace, il est important que l’isolation thermique soit bien effectuée. Pour vous aider à faire le bon choix, suivez le guide…

Bien choisir un isolant thermique pour les combles

Afin de choisir entre les différents isolants pour les combles, il est indispensable de prendre en compte plusieurs paramètres. En premier lieu, il y a leurs caractéristiques techniques dont :

  • une conductivité thermique n’atteignant pas les 0,60.
  • la résistance au feu.
  • une résistance calorifique qui est relative à la fois à la conductivité et à l’épaisseur du matériau.

Avant de procéder à l’isolation des combles, il faut également prendre en considération :

  • la partie à isoler.
  • la durabilité.
  • la performance phonique.
  • la caractéristique écologique.

Isolants synthétiques : performants et abordables

Les personnes qui désirent avoir une isolation à la fois performante et moins chère peuvent recourir aux isolants synthétiques tel que le polystrène pour isoler les combles. Ceux-ci disposent d’une épaisseur faible et d’un prix d’environ 8 euros le m2. Ils ne conviennent cependant qu’aux surfaces planes, surtout les sols et les murs, et se présentent sous forme de panneaux rigides.

Isolants minces : moins encombrants mais efficaces

Les isolants minces sont composés de mousse, d’ouate ou de bulles d’air. Leur principal avantage se trouve dans leur performance importante pour des épaisseurs plus faibles. Les isolants minces sont donc moins encombrants.

Toutefois, il faut prévoir entre 10 et 20 euros le m2. Son installation est aussi contraignante que celle des laines minérales. Une petite fuite peut en effet compromettre leur résistance thermique.

Laine minérale et laine végétale : incontournables !

La plupart des personnes aménageant leur comble utilisent soit la laine minérale, soit la végétale. Il n’est pas difficile de trouver ce matériau sous forme de rouleaux de diverses épaisseurs et largeurs. On distingue deux options de pose de bandes ou lés de laine :

  • agrafage direct sous la toiture.
  • accrochage sur des cales métalliques sur les chevrons.

Pour leur maintien, il faut utiliser des profilés. C’est sur ces derniers que vont s’accoler les plaques de plâtre. L’isolation en chanvre de laine minérale présente un meilleur rapport qualité/prix. 5 euros  par m2 avec une épaisseur de 10 cm. Toutefois, ce matériau ne convient pas à un milieu humide et sa manipulation est très contraignante.

Quant aux laines végétales, elles présentent d’excellents avantages écologiques. Toutefois, elles ont moins de performance phonique et un prix plus élevé que les précédents, soit 15 euros le m2.

1 Commentaire
  1. Océane 4 années Il y a

    Selon moi, la laine végétale est le meilleur choix, du point de vue écologique. J’ai choisi cet isolant pour ma maison et je suis très satisfaite.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2016 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account