Quelles sont les aides pour faire isoler un plancher bas ?



Quelles sont les aides pour faire isoler un plancher bas ?
5 (100%) 2 votes

Si l’on évoque souvent l’importance de l’isolation du toit qui, mal isolé, fait perdre 30 % de l’énergie du logement, il faut savoir que le plancher bas est également une source de déperdition de chaleur (10 % de perte de chaleur). En outre, si votre maison est bâtie sur un terrain humide, vous risquez de voir remonter l’humidité par le sol, puis dans les murs de votre maison et d’avoir de gros travaux à faire par la suite. Pour assurer un bon confort thermique global, l’isolation du plancher bas est importante. En faisant l’isolation thermique, vous améliorez aussi le confort acoustique et même si ces travaux ont un coût, n’oubliez pas qu’ils ouvrent droit à des aides financières. Explications.

L’isolation phonique du plancher bas pour lutter contre les nuisances sonores

Lorsque l’on souhaite isoler le plancher bas, cela va servir pour l’isolation thermique et l’isolation acoustique.

L’isolation phonique ou acoustique est essentielle pour lutter contre les nuisances sonores. Ces nuisances peuvent provenir de l’intérieur d’une maison (exemple : utilisation des appareils électroménagers, d’ordinateurs et imprimantes, bruits de voix) ou de l’extérieur (exemple : bruits de la rue, voisins pour une maison mitoyenne, etc.).

Le niveau sonore est mesuré en décibels (dB) et s’étale sur une échelle de 0 à 130 dB. Le niveau 130 dB correspond au « seuil de la douleur ». La mise en route d’une tondeuse à gazon dans votre jardin peut aller jusqu’à 90 dB et des appareils comme l’aspirateur ou l’imprimante peuvent se situer entre 30 dB et 90 dB selon le type d’appareil et son niveau sonore.

A noter : on parle de milieu de vie « bruyant » dès lors que le niveau est compris entre 65 et 85 dB. Cet environnement peut non seulement perturber la vie quotidienne mais agit également sur la santé (troubles du sommeil, anxiété, stress).

L’isolation phonique du plancher bas est donc un point clé pour rendre son logement plus confortable et retrouver une bonne qualité de vie. La bonne nouvelle, c’est qu’en faisant l’isolation thermique, cela va permettre également d’isoler le plancher bas des nuisances sonores.

Pourquoi faire l’isolation thermique du plancher bas ?

L’isolation thermique sert à éviter les déperditions de chaleur et améliore considérablement le confort thermique de votre logement. Par le sol, les déperditions peuvent représenter 10 % ce qui finit par chiffrer aussi sur la facture d’énergie. Cette opération peut parfois s’avérer coûteuse, surtout s’il faut également isoler les fenêtres. En effet, il est parfois essentiel de compléter l’isolation du plancher bas par du double ou triple vitrage pour avoir un bon confort thermique et supprimer toute déperdition de chaleur.

Cependant, dans un souci de favoriser l’amélioration de la performance énergétique dans tous les logements, l’Etat et les collectivités ont mis en place de nombreuses aides financières
destinées à inciter les foyers à faire des travaux pour un meilleur confort thermique.

Des critères techniques doivent être observés tels qu’énoncés dans la règlementation thermique 2012 (RT 2012) et il faut impérativement faire procéder aux travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Outre la règlementation thermique qui fait suite au Grenelle de l’Environnement et aux COP annuelles dont l’objectif est d’améliorer la consommation énergétique et de limiter la consommation des énergies fossiles au profit des énergies propres (énergies renouvelables), il existe une réglementation acoustique qui prévaut : la RA 2000.
Cette règlementation fait la distinction entre deux types de nuisances sonores :

  • Les bruits d’impact (exemple : objets qui tombent, impacts de pas) avec un niveau maximum autorisé à 58 dB ;
  • Les bruits aériens (exemple : musique, voix, etc.) avec un niveau maximum de 53dB.

Un professionnel de l’isolation pourra vous proposer un diagnostic thermique et acoustique et selon le cas, il vous proposera des solutions pour l’isolation.

Quelle solution pour l’isolation du plancher bas ?

La méthode va dépendre de la configuration de votre maison. Le professionnel qui intervient saura vous proposer la méthode qui convient le mieux. Faites établir au préalable un devis car
il vous servira aussi à faire la demande d’aides financières en amont, avant le début des travaux.

L’isolation pourra se faire :

    Par le bas : il s’agit de l’isolation par le plancher ;

  • Par le haut : si le rez-de-chaussée est au-dessus d’une cave ou d’un sous-sol accessible qui permettra de faire l’isolation par le plafond de ce sous-sol.
  • 1) L’isolation par le bas : on peut isoler assez bien des bruits (isolation acoustique) en utilisant une moquette pour l’isolation acoustique seulement. Une autre méthode
    consiste à poser un revêtement avec une sous-couche, type parquet flottant avec isolant. Enfin, le mieux pour toute sorte d’isolation est la pose d’une chape de béton
    sur une couche d’isolant suffisamment importante pour amortir le bruit, mais aussi pour isoler la maison du sol.
  • 2) L’isolation par le haut : cette méthode, facile à mettre en oeuvre pour l’isolation des planchers intermédiaires, est un peu plus délicate pour le plancher bas car il faut
    disposer d’un accès suffisant dans la cave ou le sous-sol. Si cette opération est réalisable l’isolant pourra être appliqué avec la pose d’un faux plafond par exemple. Quel prix faut-il prévoir pour faire l’isolation du plancher bas ?

Pour bien évaluer votre budget travaux pour l’isolation du plancher bas, vous devrez tenir compte d’un certain nombre de critères :

  • Méthode d’isolation utilisée,
  • Matériaux d’isolation employés et résistance thermique des matériaux,
  • Surface à couvrir,
  • Prix des travaux pouvant varier d’une entreprise à l’autre.

Ce qu’il faut savoir avant de commencer les travaux :

  • Faites établir un devis par un professionnel RGE afin de pouvoir bénéficier des aides financières allouées pour l’amélioration de la performance thermique d’un logement ;
  • Votre professionnel devra tenir compte des impératifs notamment pour les matériaux et la résistance thermique qu’ils doivent assurer (normes édictées par la RT2012) ;
  • Munissez vous de votre devis pour vérifier quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre ;
  • Après cela, vous pourrez valider le devis et faire vos travaux. Côté prix des matériaux, comptez environ, 11 euros pour un panneau de laine de roche et 8 à 9 euros pour un panneau en laine de verre semi-rigide. L’isolant sera placé entre deux masses : le plancher et le revêtement de sol pour une isolation par le bas.

    En moyenne, l’isolation d’un plancher sous dalle peut être comprise entre 28 et 50 euros du mètre carré.

    Nous vous recommandons de faire établir un ou plusieurs devis pour avoir une estimation au plus juste en fonction des besoins de votre logement.
    Les aides financières pour isoler un plancher bas Que ce soit dans le cas de travaux de rénovation ou pour la construction, l’Etat encourage les travaux d’isolation notamment et tout ce qui améliore la performance thermique et permet de faire des économies d’énergie et ainsi, de limiter notre impact sur l’environnement.

    Dans cette optique, prévoir de faire des travaux d’isolation thermique, peut, sous certaines conditions, ouvrir droit à des aides. Pour être sûr de ne pas passer à côté, faites appel à un
    professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous permettra de réaliser des travaux avec des matériaux adaptés et une pose effectuée dans les règles de l’art.

    Plusieurs aides peuvent faire baisser considérablement le montant de la facture :

    • Le crédit d’impôt (CITE 30 %) : pour l’instant, il continue de fonctionner en déclarant le montant des travaux réalisés sur votre déclaration de revenus. Il est prévu
      qu’il soit remplacé en 2020 par une prime CITE qui permettrait aux foyers qui souhaitent réaliser ce type de travaux de ne pas avoir d’avance à faire et de pouvoir toucher le chèque immédiatement après la fin des travaux. Le projet qui devait démarrer en 2019 a été reporté pour 2020. Les travaux d’isolation du plancher bas doivent concerner votre habitation principale.
    • L’Eco-prêt à taux zéro est applicable pour ce type de travaux. Les banques qui font partie du programme peuvent alors vous consentir un prêt sans aucun intérêt.
    • La TVA à taux réduit vous permet de bénéficier d’une bonne ristourne sur l’ensemble des travaux (fourniture et main d’oeuvre) si vous faites facturer les matériaux et le coût de la pose par la même entreprise. Vous bénéficierez alors d’un taux de 5,5 % au lieu des 20 % de la TVA. Conservez précieusement vos factures car elles pourront vous être demandées.
    • L’Anah (Agence nationale de l’habitat) propose également d’aider les foyers modestes ou très modestes. Pour obtenir une aide sur ce type de travaux, il faut répondre aux exigences de plafonds de revenus qui peuvent être différents selon votre lieu de résidence habituelle. Les plafonds sur Paris sont différents de ceux qui concernent la province par exemple. N’hésitez pas à vous référer au site officiel de
      l’Anah pour obtenir tous les détails importants (cf. www.anah.fr ).
    • Primes énergies et aides des collectivités locales : pensez aussi à vous renseigner auprès de votre lieu d’habitation car certaines mairies ou collectivités régionales accordent des aides pour des travaux d’amélioration énergétique. En outre, des primes énergies peuvent aider à financer ce type de travaux.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account