Quel est le vrai prix d’une pompe à chaleur ?

Quel est le vrai d’une ?
Notez cet article

Pompe à chaleur : c’est quoi, déjà ?

Une pompe à chaleur est un appareil de chauffage dont la particularité tient dans le fait qu’il crée de la chaleur à partir d’une source extérieure. À titre d’exemple, les pompes à chaleur aérothermiques puisent la chaleur dans l’air extérieur. Les pompes à chaleur géothermiques, quant à elles, vont chercher dans le sol les calories dont elles ont besoin pour chauffer les habitations qui en sont équipées.

Enfin, il est à noter que certaines pompes à chaleur dites réversibles sont capables de souffler le chaud et le froid. Dans ce cas, elles agissent à la manière d’un climatiseur.

Pompe à chaleur : des prix variables

À l’instar d’une voiture, le prix d’une pompe à chaleur dépendra non seulement de sa marque mais aussi de son modèle (« air-air », « air/eau », réversible, etc.) et de sa puissance.

Pour info, les modèles « air/air » (l’air froid capté à l’extérieur de la maison est transformé en air chaud avant d’être réinjecté dans l’habitation) sont traditionnellement plus économiques que les modèles « air/eau » (la chaleur présente dans l’extérieur réchauffe alors un liquide caloporteur) ou encore géothermiques (les calories sont alors extraites d’une nappe phréatique souterraine).

Pour vous donner un ordre d’idée (et vous éviter de mauvaises surprises !), sachez que le prix d’achat et d’installation d’une PAC « air/air » varie, en moyenne, entre 5 000 et 8 000 € environ (pour une habitation de 100 m2 ). Un modèle « air/eau » coûtera, prix et installation compris, entre 7 000 et 10 000 €. En revanche, certains modèles géothermiques (« sol/sol », « sol/eau », « eau glycolée/eau ») représenteront un budget situé entre 10 000 et 20 000 €.

Ces écarts de prix se justifient par la moindre puissance des appareils « air/air » mais aussi par les travaux (des forages, notamment) que rend nécessaires l’installation des modèles géothermiques.

Devis gratuitsVous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Pompe à chaleur : des économies à la clé

Les performances de certains modèles de pompes à chaleur permettent de réaliser de substantielles économies postérieurement à leur installation.

Dans le cas d’une PAC « air/eau », jusqu’à 70% de la chaleur dont vous avez besoin pour chauffer votre eau chaude sanitaire proviendra de l’air extérieur. Des études ont également révélé que la consommation énergétique d’une pompe à chaleur était, en moyenne, trois fois moins élevée que celle d’un système de chauffage classique.

Attention toutefois, au cas où vous habiteriez dans une région où l’hiver est traditionnellement rude et opteriez pour un système « air/air » ou « air/eau », sachez que le surplus d’électrique nécessaire pour capter les calories contenues dans l’air extérieur ferait alors (basses températures obligent !) grimper votre facture d’électricité.

Pour vous aider à vous y retrouver, sachez que le degré de performance d’une PAC est symbolisé par son COP (Coefficient de Performance). En clair, un COP de 2,8 voudra dire que pour 1 kWh consommé au compteur électrique, la pompe à chaleur génère l’équivalent de 2,8 kWh de chauffage.

Pompe à chaleur : des aides existent

Dans le cadre de la politique de transition énergétique menée par le gouvernement et visant à inciter les ménages à faire réaliser des travaux d’amélioration énergétique et thermique dans leurs habitations, l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.
En clair, votre impôt sur le revenu se trouvera réduit de 30% du montant des dépenses. À condition toutefois :

  • qu’il s’agisse d’une résidence principale, âgée de plus de deux ans ;
  • que les travaux soient confiés à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
  • que matériaux et équipements soient fournis par l’entreprise en charge du chantier et répondent à certaines exigences techniques (une PAC « air/eau » devra afficher un COP supérieur ou égal à 3,4).

Enfin, il est important de noter que les pompes à chaleur « air/air » sont exclues du dispositif du crédit d’impôt et ne permettent donc pas d’en bénéficier. Sachez aussi que l’installation d’une PAC peut faire l’objet d’une TVA à 5,5% ou vous permettre d’obtenir un éco-prêt à taux zéro.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account