Installer une pompe à chaleur : bien choisir son modèle de PAC



La pompe à chaleur (PAC) est un équipement qui remplace avantageusement les autres types de chauffages car il utilise une source d’énergie renouvelable. C’est un système à la fois écologique et économique qui peut aussi bien chauffer une maison en hiver ou la rafraichir en été. La pompe à chaleur bénéficie d’aides financières de l’Etat, ce qui permet d’alléger le montant global de la facture pour son achat et son installation. Comment bien choisir votre modèle de PAC ? Quel budget prévoir ? A qui s’adresser pour son installation ? Explications.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur : définition et avantages

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur est basé sur l’utilisation d’une source renouvelable et inépuisable, ce qui fait tout son intérêt, tant au niveau de protection de l’environnement que d’économies d’énergie.
Comme le souligne l’AFPAC (Association Française pour la Pompe à Chaleur) : « l’air environnant est une source d’énergie naturelle inépuisable. Son utilisation, gratuite, n’est soumise à aucune autorisation ».
Le principe de la PAC est en effet de capter les calories de l’air extérieur pour réchauffer l’intérieur d’un logement. Une PAC pourra également capter des calories dans le sol ou dans l’eau, selon le modèle choisi.
On distingue alors plusieurs types de PAC : géothermique, aérothermique ou encore hydro-thermique en fonction de la source d’énergie utilisée.

  • Lorsqu’elle puise l’énergie dans le sol ou le sous-sol, on parle de PAC géothermique ;
  • Lorsqu’elle puise les calories dans l’air, elle est dite aérothermique ;
  • Enfin, en puisant l’énergie dans l’eau (nappes souterraines), la pompe à chaleur est alors hydro-thermique.

 

La pompe à chaleur est toujours décrite avec une double énergie : PAC air/eau, PAC air/air, etc.

Par exemple : PAC Air/Eau signifie que l’origine du prélèvement est dans l’air. Le deuxième terme se rapporte au mode de distribution de l’énergie captée dans l’air. Ici, l’eau peut désigner une distribution dans le logement par des radiateurs à eau.

 

Il existe donc plusieurs types de pompe à chaleur avec des modes de fonctionnement différents :

  • Air/air
  • Air/eau
  • Sol/sol
  • Sol/eau
  • Eau/eau

 

Chaque type de pompe à chaleur n’a pas le même coût et les modalités d’installation peuvent être différentes. Globalement, toutes les pompes à chaleur offrent l’intérêt de permettre de réaliser d’importantes économies sur la facture d’énergie (de l’ordre de 60 %) et sont des systèmes écologiques car les émissions de CO² sont très faibles ou nulles.

Les aides de l’Etat permettent de compenser l’investissement de départ car l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur représente un coût élevé.

La PAC représente de ce fait un véritable système de chauffage d’avenir.

Les pompes à chaleur : les différents modèles du marché

La Pompe à chaleur air/air

Elle récupère les calories captées dans l’air extérieur avant que le fluide frigorigène de la pompe, une fois ces calories chauffées ne les envoie vers une unité intérieure (exemple : ventilation ou unité de chauffage ou climatisation).

La Pompe à chaleur air/eau

Cette PAC fonctionne sur le même principe que la PAC air/air, mais l’air réchauffé est réinjecté dans un circuit de chauffage sous forme d’eau chaude (exemple : parquets chauffants, radiateurs ou plafonds chauffants).

La Pompe à chaleur eau/eau

Ce modèle de PAC repose sur l’installation d’un système hydrothermique extérieur qui va aller puiser dans l’eau des nappes phréatiques les calories qui sont ensuite chauffées et transmises dans le circuit de chauffage de la maison comme pour la PAC air/eau, donc pour des planchers chauffants ou des radiateurs, etc.

La Pompe à Chaleur Géothermique

Ce modèle récupère la chaleur dans la terre et nécessite une installation extérieure importante avec forage horizontal ou vertical selon la taille de votre terrain. Il faut faire appel à des experts ayant une qualification Qualiforage+ pour ce type d’installation. Les calories ainsi récupérées peuvent également permettre d’apporter une source d’énergie dans votre maison.
Tous ces modèles de PAC, même s’ils sont différents à mettre en place et plus ou moins coûteux et/ou complexes à installer, offrent la garantie d’avoir une énergie inépuisable (énergie renouvelable) et gratuite. L’installation d’une PAC peut ainsi être vite amortie par ce système à la fois écologique et économique.
Les PAC ont souvent en commun de se présenter en 2 unités : une installation extérieure et une unité intérieure. Elles pourront être « split » (1 unité extérieure + 1 unité intérieure), bibloc (deux unités sont alors reliées par une liaison frigorifique). On trouve aussi le modèle monobloc qui peut désigner deux unités reliées par une liaison hydraulique.
Les PAC monoblocs intérieures permettant un gain de place non négligeable seront réservées à la construction car elles apparaissent plus contraignantes à installer lorsque l’on envisage une rénovation de son logement.
Si vous rénovez votre maison et souhaitez installer une pompe à chaleur, vous devrez tenir compte de l’existant (mode de chauffage) pour choisir votre modèle de PAC.
Par exemple :

  • Si vous avez des radiateurs à alimenter ou un plancher chauffant, vous opterez plutôt pour une PAC air/eau ;
  • Si vous avez un système de ventilation, il sera plus judicieux de choisir une PAC air/air

Cependant, si vous envisagez de produire de l’eau chaude sanitaire avec l’installation de votre pompe à chaleur, il vaudra mieux opter pour une PAC air/eau. Idem si vous avez une piscine dont le bassin est assez proche de votre habitation : pourquoi ne pas chauffer aussi votre piscine avec votre PAC air/eau ?
Pour être certain de faire le bon choix, rien ne remplace l’avis d’un professionnel. Il pourra venir chez vous et établir un devis au moment de la rénovation de votre bien. Il pourra vous conseiller sur le choix de votre PAC et vous chiffrer le prix d’achat et d’installation.

Bien choisir votre pompe à chaleur : les critères de performance d’une PAC et la vérification du niveau sonore

Le COP
L’affichage du Coefficient de Performance (COP) de la pompe à chaleur est obligatoire sur tous les équipements.
Ce coefficient correspond à la puissance restituée par votre PAC par rapport à sa consommation électrique.
Le calcul se fait pour une température donnée de 7° C, de 2°C et de -7° C (températures extérieures)
Les bons équipements doivent fonctionner parfaitement quelle que soit la température extérieure.
Exemple : pour un plancher chauffant (ou autre système de chauffage basse température) le rendement devrait être de l’ordre de 175 % à 190 %. On considère que pour des radiateurs, le coefficient devrait avoisiner 120 % pour un bon rendement du système de chauffage.
Le niveau sonore
Le niveau sonore d’une pompe à chaleur doit être spécifié sur l’équipement. Dans le cas contraire, vous pourrez réclamer cette information. L’idéal est un modèle ayant un niveau sonore de 33 db(A) à 5 mètres pour avoir un bon confort avec peu de nuisances sonores.

Combien coûte une pompe à chaleur (achat et installation)

Le prix d’achat d’un équipement PAC est fonction de plusieurs critères :

  • Type de pompe à chaleur (air/air ; air/eau…) ;
  • Complexité de l’installation (bibloc ou monobloc…) ;
  • Travaux d’installation et durée à prévoir (exemple : type de forage pour une pompe à chaleur géothermique ou hydrothermique, etc.) ;
  • En rénovation, on n’oubliera pas de calculer aussi le coût de la dépose de l’ancien équipement puis l’installation de la nouvelle PAC.

Il sera essentiel de bien faire valider tous ces points sur votre devis en y incluant l’achat de l’appareil et les frais de l’installation de tout le système.
L’achat et l’installation d’une pompe à chaleur peuvent représenter un budget allant de
12 000 euros à 16 000 euros. En rénovation, il faudra souvent prévoir une bonne quarantaine d’heures de travail pour faire la dépose de l’ancien équipement et installer votre pompe à chaleur.
Enfin, pour un modèle connecté, vous devrez prévoir une augmentation de la facture globale de l’ordre de 200 euros hors taxes.
Définissez bien en amont toutes les conditions et les options que vous souhaitez ajouter lors de l’installation de votre équipement afin de ne pas avoir de mauvaises surprises à l’arrivée.
En demandant l’avis d’un spécialiste avant de choisir votre modèle de PAC vous éviterez d’opter pour un équipement surdimensionné par rapport à vos besoins et vous pourrez ainsi payer le juste prix pour le choix de votre pompe à chaleur.

L’installation d’une pompe à chaleur : passez par un professionnel

Outre le choix du modèle de PAC qui vous conviendra le mieux, il faut savoir prendre en compte le dimensionnement en plus de la performance dont nous venons de parler.
Pour le bon dimensionnement, le mieux est de faire confiance à votre installateur qui saura prendre en compte tous les critères importants comme la surface de votre logement, l’usage de votre PAC, le nombre de personnes dans votre maison, etc.
Certains équipements sont très pointus et nécessitent l’intervention d’un professionnel certifié. En cas d’installation géothermique, il faut faire confiance au label Qualiforage. Et pour toutes les autres PAC, privilégiez les professionnels certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnements) car certains équipements peuvent ouvrir droit à des aides financières de l’Etat que vous ne pourrez obtenir que sous cette condition.
N’hésitez pas à contacter plusieurs installateurs de pompe à chaleur et à comparer les devis chiffrés pour l’achat et l’installation de votre PAC.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2020 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account