Bien choisir sa terrasse en bois

Bien choisir sa en
5 (100%) 1 vote

Les types d’essence et les tendances

Plusieurs types de bois sont envisageables : il faudra prendre le temps de le choisir avec soin selon ses besoins et la décoration envisagée. Une essence européenne offre le meilleur rapport qualité/prix. Elle doit néanmoins être traitée contre les moisissures et l’humidité. Une essence exotique possède un prix plus élevé mais sa qualité est supérieure. Naturellement imputrescible, elle n’a en outre besoin d’aucun traitement supplémentaire. On peut également se tourner avec profit vers une essence composite, formée à partir de particules recyclées mêlées à du PVC. Le rendu est moins élégant et manque de naturel. Pour autant, un grand nombre de coloris est disponible. On peut conseiller également trois types de bois correspondant aux tendances actuelles. L’essence rétifiée, stable, naturelle et durable, conçue sans le moindre produit chimique, est une valeur sûre. Une essence THT (Traitée Haute Température), plus écologique, est conseillée pour les constructions extérieures et les styles contemporains. Enfin, la cosse de riz est l’essence la plus tendance du moment, pratique et élégante.

Je pose ma questionDes questions pour vos travaux ? Obtenez votre réponse personnalisée

Les différentes formes possibles

Pour la de terrasse, deux grandes formes sont disponibles : la disposition en lames ou en dalles. Le choix des lames est sans conteste le plus prisé sur le marché à l’heure actuelle, notamment dans les gammes les plus larges, pour leur aspect très esthétique qui rappelle les grandes lames de parquet. Elles offrent l’avantage certain de mettre à disposition un très vaste choix de coloris et d’essences, afin de pouvoir les faire correspondre au mieux à la décoration générale et au style d’architecture dans laquelle la viendra s’intégrer. Avec leur disposition en caillebotis, les dalles sont recommandées pour des aménagements à la superficie réduite. De forme carrée, elles mesurent en général 50 x 50 centimètres, voire 1 x 1 mètre. Dans les deux cas, elles offrent un excellent rendu pour les constructions basses ou en balcon. Le choix entre ces deux types de forme se fera en fonction de la taille de la envisagée, mais également du type de pose. Les lames font l’objet de fixations vissées, alors que les dalles peuvent être posées sur des plots PVC ou du feutre géotextile.

La pose et l’entretien

La pose d’une terrasse peut se faire sur un sol dur (surface bétonnée), stable (terre battue, gravier) ou instable (argile, sable). En fonction des situations, différents types de pose sont susceptibles d’être utilisés pour assurer la meilleure résistance à la construction. On conseille le plus fréquemment d’avoir recours à des vis inox, apparentes ou non, pour réaliser une pose parfaite. Leur taille sera trois fois supérieure à l’épaisseur des planches. Des plots PVC réglables sont préconisés pour une installation sur un sol pentu. C’est une technique fiable et solide. Un choix esthétique est envisageable avec l’utilisation de clips à insérer entre les planches. Les clips à vis apparente permettent un démontage plus rapide. Pour l’entretien, le nettoyage le plus approprié est d’employer régulièrement un balai brosse. On déconseille l’usage de nettoyeur haute pression sur le bois.

Le coût de construction

Le prix d’une terrasse en bois demeure encore peu élevé, ce qui explique le fait qu’elle soit très à la mode en ce moment. Le coût de revient est moins important que pour des constructions en carrelage ou en béton notamment. De manière générale, ce type d’aménagement coûte entre 10 et 100 euros le mètre carré en moyenne. Selon le budget à disposition, on pourra faire son choix entre les différentes essences disponibles. L’essence européenne est la plus abordable (entre 10 et 50 euros la mètre carré), la cosse de riz et les essences exotiques occupent une position intermédiaire (environ 60 euros), alors que l’essence composite est la plus prisée (de 30 à 100 euros). Le prix de la pose, qui varie selon la situation du terrain si celui-ci demande un aménagement supplémentaire, se situe enfin entre 20 et 60 euros le mètre carré.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account