Spécial intrusion et cambriolage par Securitas Direct

Spécial intrusion et cambriolage par Securitas Direct
Notez cet article

Les cambriolages ont le vent en poupe ! Entre 2013 et 2012, leur nombre a bondi de 6,4 % en zone urbaine et de 4,7% en zone rurale (Source : Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales).
Parce que « nos faiblesses ne nous desservent plus dès lors qu’on les connaît », BienChoisir et son partenaire Securitas Direct (premier groupe de sécurités privées en France) font l’inventaire des points faibles de votre habitation et vous indique comment augmenter leur niveau de protection…

Cambriolages : quels sont les faiblesses de nos habitations ?

Selon que l’on habite dans un appartement ou dans une maison, les voies d’accès empruntées par les cambrioleurs afin de pénétrer à l’intérieur de l’habitation ne sont pas tout à fait les mêmes. Eh oui, à chaque cuirasse, son défaut…
 

Dans le cas d’une maison, les voleurs auront le plus souvent tendance à passer par :

  • la porte (qu’il s’agisse de la porte principale ou de la porte de service, celle-ci étant encore plus exposée car généralement située à l’arrière du bâtiment et donc à l’abri des regards…),
  • le garage (pour peu qu’il communique directement avec l’intérieur de votre logement, il facilitera la tâche des voleurs qui n’auront qu’à forcer la porte basculante pour s’introduire chez vous),
  • les fenêtres (qu’elles soient situées au rez-de-chaussée, aux étages voire sur le toit, aucune paroi vitrée n’est hors de portée d’un « monte-en-l’air »),
  • les portes-fenêtres (dont l’ouverture par effraction est encore plus simple que dans le cas d’une fenêtre, le cambrioleur n’ayant qu’à la forcer au pied de biche sans même avoir à briser la vitre…),
  • les vérandas (si les baies vitrées font le bonheur de leurs utilisateurs, elles font aussi celui des voleurs en leur offrant la possibilité de regarder chez vous pour s’assurer que vous vous êtes absenté(e) ou pour évaluer la valeur de leur éventuel butin et de les faire s’ouvrir après quelques coups de pieds bien placés…),
  • les soupiraux et autres « sauts-de-loups » (ces ouvertures permettent certes aux caves d’être ventilées mais aussi d’être visitées par des cambrioleurs qui n’hésitent pas à les emprunter…).

Points faibles de votre maison
 
Si vous habitez en appartement, les études tendent à montrer que les voleurs pénétreront dans votre domicile en passant par :

  • la porte (d’autant que s’il y a peu d’appartements sur votre palier, que vos voisins sont au travail ou partis en vacances, le cambrioleur ne risquera pas d’être dérangé pendant qu’il tentera de pénétrer chez vous par effraction),
  • les fenêtres (si les appartements situés au rez-de-chaussée des habitations sont fatalement les plus exposés aux cambriolages, les derniers étages sont également très prisés par les voleurs, certains « monte-en-l’air » allant jusqu’à escalader échafaudages et gouttières pour accomplir leur larcin),
  • les balcons et terrasses (encore une fois, ce n’est pas pour rien si l’on appelle certains voleurs, passés maîtres dans l’art de l’escalade, « des monte-en-l’air »…),
  • les interphones (à la différence des digicodes, ces appareils permettent aux voleurs de savoir si quelqu’un se trouve dans l’appartement qu’ils comptent cambrioler).

Points faibles de votre appartement

Cambriolages : comment les empêcher ?

Dans le domaine de la protection comme ailleurs, le risque « zéro » n’existe pas… Mais s’il est hélas impossible d’empêcher un voleur (pour peu qu’il soit motivé, expérimenté et bien équipé) de s’introduire chez vous, on peut en revanche réduire considérablement les risques qu’un cambriolage ne soit commis à votre domicile.
D’autant que si on le compare au « butin » que constituent vos biens de valeur, le coût d’éventuels travaux visant à accroître l’inviolabilité de votre habitation est loin d’être disproportionné.
 
Une maison protégé
Une protection efficace repose sur 2 systèmes complémentaires, aux rôles bien distincts :

La protection « mécanique » consiste à empêcher le cambrioleur de rentrer chez vous. Ou tout du moins à lui mettre des bâtons dans les roues pour lui faire perdre un maximum de temps. Car plus sa tentative d’effraction s’éternisera, plus il aura de risques de se faire repérer (sauf à ce que vous habitiez dans une zone particulièrement isolée) et plus vous aurez de chances qu’il jette l’éponge.
La protection mécanique peut, par exemple, consister en un renforcement du niveau de protection des points faibles de votre habitation. À titre d’exemples, vous pouvez ainsi :

  • faire installer une porte blindée,
  • doter vos fenêtres de barreaux, de volets solides ou de vitrages de ,
  • faire poser des herses (« étripe-chats ») devant vos soupiraux pour en bloquer l’accès,
  • doter la porte de votre garage d’un grillage.

Sans oublier de ne pas laisser d’objets de valeur dans votre véranda (et donc à la vue d’éventuels voleurs), de fermer fenêtres et portes-fenêtres en votre absence (voire de fermer les volets) et de ne pas laisser dans votre jardin d’objets que des cambrioleurs pourraient utiliser pour accéder aux étages supérieurs…

La protection « électronique » implique, quant à elle, non pas de retarder ou d’empêcher que le cambrioleur ne s’introduise à votre domicile mais de vous signaler qu’il tente de le faire ou de le faire déguerpir le plus vite possible.
En optant pour la protection dite électronique et en dotant votre logement ainsi que ses prémices d’un système d’alarme anti-effraction (filaire ou radio), par exemple. Pour info, les statistiques semblent montrer que le bruit d’une sirène suffit, le plus souvent, à dissuader les voleurs de poursuivre leur entreprise criminelle et les pousse à abandonner. Sans oublier la domotique qui, en rendant votre maison « intelligente », risquera de donner du fil à retordre aux cambrioleurs qui voudraient y entrer sans avoir été invités.
Mais vous pouvez également souscrire un contrat de télésurveillance avec une société spécialisée dans la sécurité.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account