Aménager ses combles : erreurs à éviter, démarches à effectuer…

Aménager ses combles : erreurs à éviter, démarches à effectuer…
Notez cet article

Aménager ses combles : étudiez la faisabilité du projet

La possibilité d’aménager des combles dépend de plusieurs facteurs dont il ne faut en aucun cas sous-estimer l’importance.

Tout d’abord, quelles sont les caractéristiques de votre charpente ? En effet, une charpente traditionnelle est généralement plus exploitable et nécessitera moins de qu’une charpente industrielle dont les « fermettes » devront être enlevées pour ne pas gêner la circulation.

Quel est le degré d’inclinaison de votre toiture ? En fonction de la hauteur sous faîtage, il est le plus souvent possible d’aménager des combles sous une pente allant de 30° à 35° sans devoir intervenir sur la toiture pour autant. En revanche, jusqu’à 30° d’inclinaison et au-delà, une simple modification de la charpente risque de ne pas suffire à gagner suffisamment de hauteur et à aménager efficacement vos combles.
Vous seriez alors obligé(e) de modifier la pente (on dépose l’ancienne charpente pour la remplacer par une autre, plus adaptée) ou de surélever la toiture. Pour info, une inclinaison standard tourne autour de 45°.

De même, le plancher doit faire l’objet d’une attention toute particulière. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il aura la « lourde » responsabilité de supporter le poids de vos combles, une fois qu’ils auront été aménagés.
Irrégulier, trop vétuste, ou encore pas assez solide, il devra être changé. Le plus souvent, c’est un plancher « autoporteur » qui sera installé.

Enfin, nous ne saurions trop vous conseiller de traquer la moindre trace de champignons, de moisissures ou de parasites du bois qui pourraient compromettre vos projets d’ des combles. Tout défaut d’étanchéité de la toiture devra aussi être traité avant de démarrer le chantier.

Devis gratuitsVous souhaitez aménager vos combles ?Demandez des devis gratuits de professionnels qualifiés

Aménager ses combles : ne négligez pas les formalités administratives

On n’aménage pas ses combles n’importe comment ! Parce que cette opération aura pour conséquence de revoir à la hausse votre surface habitable, vous devrez vous rendre à la mairie de votre commune afin d’y consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU).
Y sont consignées toutes les règles applicables à votre maison en cas de travaux (création d’une extension, modification de son aspect extérieur, distances à respecter, etc.) et les possibilités d’agrandissement de la surface habitable par rapport à la superficie du terrain.

Enfin, votre projet d’aménagement des combles pourra nécessiter, en fonction de son ampleur, que soient effectuées différentes démarches administratives. Celles-ci pourront aller de la simple déclaration préalable de travaux à la demande de permis de construire.

Pour info, une déclaration préalable s’impose si :

  • vos combles aménagés créeront entre 5 m² à 20 m² de surface de plancher (voire à 40 m² si la construction est située dans une zone urbaine d’une commune couverte par un Plan Local d’Urbanisme),
  • vous souhaitez installer une fenêtre de toit.

En revanche, un permis de construire est obligatoire si :

  • la surface de plancher créée par vos combles aménagés dépassera 20 m² (ou 40 m² dans une zone soumise à un Plan Local d’Urbanisme),
  • après travaux, la surface totale de la construction dépassera 170 m²,
  • le bâtiment est inscrit au titre des monuments historiques ou situé dans un secteur sauvegardé.

Aménager ses combles : quel budget prévoir ?

Des éléments comme le type de charpente mais aussi les travaux devant, le cas échéant, être effectués sur la toiture ou encore l’isolation choisie auront des répercussions sur la somme que vous devrez dépenser pour aménager vos combles. De l’avis de la plupart des professionnels (auxquels il est vivement conseillé, au vu de la nature et de la complexité du chantier, de faire appel !), il faut le plus souvent compter sur un budget variant entre 500 et 700 € / m².

Sachez toutefois que l’aménagement des combles d’un logement peut vous permettre de bénéficier de certaines aides financières sous formes de subventions, de prêts ou de réductions fiscales. TVA à 5,5%, crédit d’impôt « transition énergétique », éco-PTZ peuvent être obtenus à condition, entre autres,  que les travaux soient réalisés par un professionnel, que les matériaux utilisés affichent un seuil minimum de performance et qu’ils soient fournis par l’artisan chargé du chantier.

Enfin, l’Anah mais aussi certaines collectivités territoriales (conseils départementaux, conseils régionaux) peuvent accorder des subventions aux propriétaires qui souhaiteraient améliorer l’efficacité énergétique de leurs logements. Et l’isolation des combles s’inscrit dans cette démarche.

 

Besoin d’aide pour aménager vos combles ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account