10 conseils de pros pour raccorder un circuit électrique

Notez cet article

Pour raccorder un circuit électrique, Il est indispensable de savoir raccorder les conducteurs aux circuits appropriés. De plus, il existe plusieurs types d’installations, simple, va-et-vient, etc. Découvrez les conseils des professionnels…

Le raccordement d’un circuit électrique

1. Il faut tout simplement installer les produits nécessaires en respectant les règles et les normes en vigueur. De plus, plusieurs produits peuvent être remplacés par d’autres du fait qu’ils jouent les mêmes rôles. Cela peut être par exemple l’interrupteur en variateur d’intensité, avec la même installation.

2. Pour le raccordement, il faut exactement divers produits comme les prises, les câbles conducteurs de type HO7VU ou HO7VR. Les dominos, les ceintures ICA ou ICTA et les interrupteurs va-et-vient sont également nécessaires.

Pour les outils de travail, il faut des pinces, celle à long bec, à dénuder, universelle et coupante.

3. Il ne faut pas également oublier les tournevis spéciaux pour électriciens et les tournevis testeurs.

4. Pour pouvoir bien fixer les interrupteurs ou autres sur ou dans les murs, il faut aussi un perforateur avec les forets adéquats pour faire pénétrer les chevilles et les vis, un cutter et enfin un passe-fil.

Pour créer un circuit électrique, il existe de nombreux types d’installations y compris les installations sous plinthes, en câbles apparents ou encastrés, etc.

5. II ne faut pas oublier de couper le courant,, le plus sûr c’est de l’arrêter sur le disjoncteur principal de tous les branchements.

Pour le montage simple, il est formé généralement d’une prise simple avec un interrupteur et un point d’éclairage. Pour son installation :

6. Il faut tout simplement placer un interrupteur au dessus d’un mètre ou plus par rapport au sol.

7. Il faut ensuite raccorder les fils de la prise avec ceux de l’interrupteur et ceux des points lumineux en combinant les mêmes couleurs des conducteurs. Le plus sûr c’est de tester les fils avec le tournevis testeur afin d’identifier la phase du neutre. La phase doit être dans ce cas reliée à un pôle du commutateur et passée par l’autre pôle pour pouvoir se relier encore une fois à l’un des pôles du point d’éclairage. L’autre borne du point d’éclairage relie donc ce point au commutateur et aux prises avec le fil neutre et le fil de terre. Les extrémités des fils doivent être dénudées afin de pouvoir bien effectuer le raccordement, juste les bouts d’environ 4 ou 5 mm. Il est à noter que le fil de phase est celui coloré en rouge et le fil neutre est celui en bleu.

8. Il faut par la suite raccorder ces deux fils au boîtier de déviation. Pour le montage va-et-vient, il consiste à allumer et à éteindre une source lumineuse à partir de deux interrupteurs va-et-vient. Ces derniers sont plus spéciaux et bénéficient de 3 pôles de raccordement. L’installation de ce montage imite celle du montage simple, mais avec deux interrupteurs au lieu d’un.

9. Pour raccorder l’installation électrique au réseau public, il faut faire une demande auprès de l’ERDF. Cette demande comprend toutes les informations nécessaires sur le logement. L’organisme fait des études sur le raccordement et proposera des suggestions pour effectuer le raccordement.

10. C’est à vous de trouver votre fournisseur d’électricité qui attestera par la suite la conformité de l’installation. Cette attestation sera vérifiée par le Comité national pour la sécurité des Usagers de l’Électricité ou CONSUEL. L’ERDF vérifie enfin cette attestation avant d’effectuer la mise en service.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2016 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account