Piscine extérieure : pour quel chauffage opter ?

extérieure : pour quel chauffage opter ?
Notez cet article

Qu’on se le dise, à moins d’avoir la chance d’habiter dans une région particulièrement chaude (ou d’avoir le métabolisme d’un morse !), faire trempette – hors période estivale – dans une piscine extérieure qui ne serait pas équipée d’un système de chauffage n’a rien d’une sinécure. Frileux(seuses) s’abstenir ! Pour tout savoir sur la meilleure façon de chauffer l’eau de sa piscine, c’est par ici que ça se passe.

Chauffage de piscine : quels sont les différents systèmes disponibles ?

Il existe plusieurs façons de chauffer l’eau de sa piscine et de maintenir une température constante sans risquer l’hypothermie à chaque baignade. En effet, il est possible d’opter pour une pompe à chaleur, un échangeur de chaleur, un chauffage de piscine électrique ou encore un chauffage de piscine solaire. Bref, vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts (et tous les budgets)…

Piscine : optez pour un chauffage électrique

L’installation d’une résistance électrique en sortie de filtration permet de réchauffer rapidement l’eau de sa piscine. Un peu comme le ferait un ballon d’eau chaude électrique.
Les « + » / les « – »
Si le chauffage électrique pour piscines a pour lui d’être bon marché, facile à installer et très réactif (il suffit de quelques minutes pour que l’eau du bassin soit à température, soit autour de 28°), il présente toutefois un inconvénient de taille : à l’usage, le coût occasionné par sa consommation en électricité a une fâcheuse tendance à s’élever dangereusement. Et à la vue de votre facture électrique, vous risqueriez fort d’être refroidi(e).

Côté prix, il vous en coûtera entre 300 et 800€ en moyenne pour un bassin d’une trentaine de m2.

Piscine : investissez dans un chauffage solaire

Il peut suffire de quelques capteurs solaires judicieusement installés sur le toit de son habitation pour couvrir, de façon parfaitement écologique et non-polluante, les besoins en chauffage de sa piscine.
Les « + » / les « – »
Bien que cette solution soit certifiée 100% « eco-friendly » et ne risque pas d’impacter outre mesure votre consommation électrique, force est tout de même de constater que le chauffage solaire pèche par sa lenteur (l’eau du bassin mettra plus longtemps à chauffer qu’avec un chauffage électrique), ses performances relativement limitées (mieux vaut habiter dans une région ensoleillée et disposer d’une piscine aux dimensions raisonnables ou disposer d’un système de chauffage d’appoint) et le coût de son installation peuvent en dissuader plus d’un(e).

Côté prix, il vous faudra compter sur une enveloppe oscillant entre 50 et 80 € du m2 de piscine chauffée. Le plus souvent, le coût total de l’opération, pour un bassin jusqu’à 30 m2, va de 500 € à 2 000 €.

Piscine : choisissez la pompe à chaleur

À la fois économique et écologique, la pompe à chaleur utilisée comme chauffage de piscine consiste à relier une PAC de type « air-eau » au filtre de la piscine. En captant les calories présentes dans l’air ambiant, la PAC réchauffera ainsi l’eau du bassin.
Les « + » / les « – »
Pour ce qui est de chauffer l’eau de la piscine, la pompe à chaleur « air/eau » surpasse le chauffage électrique en termes d’économies réalisées (elle est beaucoup moins énergivore que lui) et le chauffage solaire en termes de performances (elle chauffe mieux et surtout, plus rapidement).
En revanche, il est à noter que sa pose est relativement coûteuse et que le prix de la PAC en elle-même prendra un certain temps avant d’être amorti via les économies réalisées sur les prochaines factures énergétiques. Enfin, il est impératif de confier cette installation à un professionnel qualifié.

Côté prix, il vous en coûtera entre 600 et 2000€ pour financer la pose d’une pompe à chaleur pour piscine.

Piscine : pourquoi pas un échangeur de chaleur ?

Le principe est le suivant : mettez votre chaudière à contribution en reliant votre circuit d’eau de chauffage existant à la filtration de votre piscine. La chaleur de la chaudière sera ainsi réutilisée pour chauffer l’eau du bassin via la pose d’un échangeur (tubulaire , thermique à plaques, etc.).
Les « + » / les « – »
S’il est relativement simple de faire procéder à cette installation (laquelle est, de plus, relativement peu coûteuse), en revanche, des déperditions thermiques sont à craindre. Surtout si votre système de chauffage existant est d’une puissance insuffisante par rapport aux besoins de votre famille (gare au sur-régime !).

Côté prix, il vous faudra budgétiser entre 600 et 1 000 € si vous investissez dans un échangeur de chaleur pour piscine.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account