La sécurité à mettre en place pour sa piscine

La sécurité à mettre en place pour sa piscine
4.9 (97.33%) 30 votes

Les chiffres sont édifiants : chez les jeunes enfants et les adolescents de moins de 15 ans, les
accidents par noyades en piscines représentent la deuxième cause de décès. Assurer une vigilance de tous les instants ne suffit pas car il suffit de quelques minutes d’inattention pour que le drame se produise. C’est pourquoi, depuis 2004, le législateur a rendu la mise en place de barrières de sécurité et autres outils homologués de protection obligatoire afin de mieux sécuriser les piscines privées. Explications.

Pourquoi sécuriser sa piscine ?

Chaque année, de nombreux accidents ont lieu dans les piscines. Non seulement, il faut veiller à une température tempérée et une pureté de l’eau pour éviter les maladies, mais il faut obliger les personnes qui s’en servent à se mouiller progressivement car, rappelons-le, une station longue en plein soleil suivie d’un plongeon dans une piscine trop froide peut entraîner une hydrocution. Installez donc une douche, comme dans les piscines communales et rendez-là obligatoire.
Lors de la construction d’une piscine, pensez aussi à opter pour des dalles antidérapantes pour limiter les chutes parfois graves sur des dalles humides lorsque les enfants courent autour d’une piscine.
La sécurité est enfin liée au risque de noyade qui peut survenir chez les plus petits lorsque les abords d’une piscine sont laissés sans surveillance. C’est pourquoi, une loi a été promulguée afin de rendre obligatoire la pose de système de sécurité (barrières et alarme) autour des piscines.

Depuis 2004, vous devez donc impérativement sécuriser votre piscine en utilisant des barrières adaptées et normalisées (norme de fabrication NF P.90-306).
Enfin, rappelons aussi, pour ceux qui ont tendance à l’oublier que la piscine est un lieu où doit être exclu tout appareil électrique et tout téléphone portable, lesquels, au contact de l’eau, peuvent entraîner des risques d’électrocution.

Quels outils peut-on utiliser pour sécuriser une piscine ?

Plusieurs outils peuvent sécuriser votre piscine, soit utilisés séparément ou conjointement pour plus de sécurité.
– Les barrières : dans tous les cas elles sont obligatoires depuis 2004 ;
– Les alarmes : il en existe différents modèles. Elles se déclenchent dès qu’elles détectent une présence. Elles doivent également être normalisées (NF P.90-307) ;
– Les abris piscine : même s’ils ne suffisent pas, ils protègent le bassin lorsque vous n’utilisez pas votre piscine. Cependant, dès lors qu’ils sont ouverts et que vous vous servez de votre piscine, vous devrez prévoir un autre système de sécurité (barrières) pour limiter les risques si vous n’êtes pas seul.

Les barrières de sécurité pour la piscine

Les barrières de sécurité délimitent l’espace de baignade et le sécurisent évitant ainsi les risques de noyades. Il s’agit d’un dispositif de sécurité obligatoire et normalisé qu’il est important de prévoir dans son budget. Il existe plusieurs types de barrières : transparentes, en bois, ou encore des barrières amovibles.
Leur prix : la barrière peut aller de 400 euros pour un modèle de base et grimper jusqu’à 12 000 euros pour des modèles plus élaborés et rétractables.

L’alarme piscine

Tout comme la barrière de sécurité, l’alarme de piscine va répondre à une norme précise : NF P.90-307, qui sera une garantie de fabrication et un gage de qualité et de fiabilité. Si vous choisissez d’ajouter une alarme pour sécuriser votre piscine les modèles varient en fonction de la technologie choisie (alarme immergée, alarme avec capteurs, alarme périphérique…).
Son prix : il peut aller de 220 euros pour un modèle standard et jusqu’à 1 000 euros pour un modèle plus sophistiqué. Dans certains cas, l’installation des modèles plus pointus exigera impérativement l’intervention d’un technicien qui testera aussi son bon état de marche.
N’hésitez pas à contacter plusieurs professionnels afin de faire établir 3 à 4 devis avant de faire votre choix.

L’abri piscine

Il a pour fonction de créer et délimiter l’espace baignade, d’assurer plus de sécurité et de protéger votre piscine. Il existe différentes hauteurs d’abri piscine. Choisissez des abris normalisés (NF P90-309).
Son prix : bien sûr fonction de la taille et des matériaux utilisés, le coût d’un abri piscine peut aller de 3 000 à 40 000 euros.
Nota : même si les abris et couvertures de piscines homologués, assurent déjà une protection du bassin, certains nécessitent de faire installer en plus une barrière. Par exemple, si vous devez ouvrir complètement votre abri, lorsque vous utilisez votre piscine, vous devrez rajouter des barrières de sécurité afin de protéger le bassin lorsque vous vous en servez.

A qui s’adresser pour l’installation ou la vérification d’un système de sécurité ?

Demandez plusieurs devis à votre spécialiste des alarmes pour l’installation et la maintenance de votre système de sécurité. Idem si vous devez installer des barrières de protection ou un abri de piscine.
Si vous disposez déjà d’un système de protection et qu’il a été posé avant la date du 8 juin 2004, vous devrez faire vérifier sa conformité et le faire valider avec la remise d’une attestation écrite. Pour ce faire, vous pouvez contacter soit le fabricant du matériel, soit l’installateur.
En cas de non-conformité d’un matériel, sachez que le propriétaire peut encourir des sanctions pénales.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2018 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account