Lutter contre l’humidité, c’est économiser 30 % d’énergie

Lutter contre l’humidité, c’est économiser 30 % d’énergie
4.5 (90%) 2 votes

Savez-vous qu’un logement humide est énergivore ? Votre consommation énergétique peut grimper de plus d’un 30 % ! Alors, pour éviter l’humidité excessive de votre maison, adoptez des gestes simples…

Le taux normal d’humidité à l’intérieur d’un logement doit être de 60 %. Au-delà de ce seuil, la consommation d’énergie est accrue par l’excès d’humidité. Il est pourtant relativement facile de lutter contre l’excès d’humidité dans une maison (et ainsi de contrôler voire de réduire sa consommation d’énergie). En effet, si l’on excepte des problèmes tels que remontées capillaires, isolation défectueuse, ponts thermiques et autres infiltrations nécessitant tous, le plus souvent, l’intervention d’un professionnel, l’application de quelques règles élémentaires suffit à préserver son habitation d’une humidité excessive.

1- Pensez à bien aérer votre maison

De l’avis même des spécialistes, il est recommandé d’aérer les pièces de votre habitation durant au minimum une dizaine de minutes tous les jours. Destinée à renouveler l’air et à éviter que de la condensation ne se forme, cette opération doit de préférence se pratiquer au cours ou après l’accomplissement de certaines actions du quotidien (prendre une douche ou un bain, faire la cuisine, faire chauffer de l’eau…). En clair, ouvrir régulièrement les fenêtres des pièces telles que cuisines et salles de bains les préservera de l’humidité.

2- Il est important de bien vous chauffer

Après avoir ventilé une pièce, la chauffer correctement (mais pas de façon excessive !) permet de lutter contre l’humidité ambiante. En effet, une température trop basse dans une maison aura pour conséquence de faire se condenser l’eau contenue dans l’air ambiant… Et qui dit condensation dit humidité. Et qui dit humidité dit surconsommation d’énergie. En clair, trop peu chauffer votre maison pour réaliser des économies d’énergie risque à l’arrivée de vous coûter de l’argent (et non de vous en faire économiser).

3- Votre maison n’est pas une serre tropicale ni un pressing !

Rien de tel pour faire grimper en flèche le taux d’humidité d’une habitation qu’une concentration excessive de plantes vertes ou de linge humide en train de sécher…

4- Vérifiez vos fenêtres

Vos fenêtres sont-elles étanches ? Si ce n’est pas le cas, il serait peut-être temps d’investir dans un double vitrage ? Les aérateurs situés dans le châssis de vos fenêtres sont-ils propres ? La ventilation est-elle correctement effectuée ?

1 Commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

CONTACT

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

En cours d’envoi
©2010 - 2017 Habitat-trade - Charte d'utilisation
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account